www.archive-org-2014.com » ORG » C » CIBERJOB

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".

    Archived pages: 695 . Archive date: 2014-01.

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: Recortes de prensa y noticias de jardines (Sección fuera de España).. Jardines de Francia.. Portada de Ciberjob.. Historico de noticias de los.. Para escribirnos.. domingo, mayo 30, 2004 :::.. Fuente:.. Yahoo! Actualites.. Fecha: 27-5-04.. Autor: AFP.. Le festival des jardins de Chaumont cultive cette année "le chaos".. CHAUMONT-SUR-LOIRE (AFP) - Le Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher), toujours à la pointe de nouvelles tendances en matière de jardins contemporains, a choisi cette année de cultiver "le chaos".. Inaugurée vendredi, la 13e édition de ce festival, qui se tient jusqu'au 17 octobre, montre les jardins déroutants de 25 paysagistes, plasticiens, architectes du monde entier, sélectionnés parmi plusieurs dizaines, dont les parcelles mettent en scène la confrontation entre l'ordre et le désordre.. "Des réflexions sont actuellement menées chez les architectes et les paysagistes selon lesquelles le désordre est un ferment de création", note Jean-Paul Pigeat, directeur du Conservatoire des parcs et jardins et du paysage de Chaumont.. "Ces recherches sont plus avancées à l'étranger qu'en France et ce n'est sans doute pas un hasard si seulement 20% des projets de jardins sélectionnés cette année sont français", ajoute-t-il.. Par exemple, un jardin australien intitulé "Fire stories", où se dressent des piquets de bois calcinés, montre qu'après le chaos de l'incendie, la fumée va disperser les graines et les cendres vont servir d'engrais à une nouvelle végétation qui va prendre le dessus.. Un autre, appelé "Termitaria", traversé par une bande de goudron symbolisant une route montre que la civilisation apporte le chaos dans un environnement où les termites sont source d'équilibre.. Le festival, qui cherche aussi à promouvoir la recherche en matière de mobilier de jardin, un domaine où tout est encore à inventer, présente cette année, jusqu'au 6 juin, sa deuxième quinzaine du design de jardin avec d'intéressantes créations de professionnels et d'étudiants.. Autofinancé à 75% et donc très dépendant du nombre de visiteurs, le festival avait beaucoup souffert de la canicule d'août 2003.. Sa 12e édition, sur le thème de la "mauvaise herbe", n'avait accueilli que 145.. 000 personnes contre 165.. 000 pour l'édition 2002 sur l'"érotisme au jardin".. ::: Noticia generada a las.. 11:44 AM.. sábado, mayo 29, 2004 :::.. AOL.. FR.. Fecha:25-5-04.. "Rendez-vous aux jardins" les 4, 5 et 6 juin.. Les jardins, qu'ils soient potagers, historiques, à la française, ouvriers, d'insertion ou "en mouvement", seront à la fête les 4, 5 et 6 juin, sur le thème "connaître les jardins pour mieux les aimer".. Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la Culture et de la communication, a lancé mardi, rue de Valois, la 2e édition de la manifestation "Rendez-vous aux Jardins", qui, l'an dernier, avait accueilli quelque 600.. 000 visiteurs.. Evoquant le souvenir personnel "d'un père qui adorait le jardinage" dans sa maison normande de Varengeville, "et sut transmettre sa passion", le ministre a noté que "parcs et jardins font partie intégrante de notre patrimoine".. "Le jardin est un lieu précieux, vivant, fragile, à protéger constamment.. Lorsque surviennent les tempêtes, comme celles de décembre 1999, ou les incendies dévastateurs, nous sentons combien ce patrimoine est périssable".. "Cette année, ce sont 1.. 119 lieux qui seront ainsi ouverts au public, pendant trois jours", a précisé M.. Donnedieu de Vabres, notant que 560 jardins organisaient des animations.. "Pour 420, l'accueil sera fait personnellement par le jardinier ou le propriétaire, pour 89 autres, il s'agira d'une ouverture exceptionnelle.. Enfin, 40 autres jardins -comme l'Elysée ou Matignon-, seront ouverts pour la première fois au public".. Le ministre a par ailleurs annoncé "l'instauration d'un label +Jardin remarquable+ sur l'ensemble du territoire.. Ce label met en valeurs des parcs et jardins ouverts à la visite, d'un très grand intérêt historique, botanique et paysager, particulièrement bien entretenus par le propriétaire.. Avec le concours du Conseil national des parcs et jardins, a-t-il précisé, j'ai d'ores et déjà retenu 108 projets".. Rappelant qu'en France, "plus de 1.. 600 parcs et jardins sont +protégés+ au titre des Monuments historiques", le ministre a indiqué que le label +Jardin remarquable+, attribué pour 5 ans renouvelables, "ne vise pas à créer un nouvel échelon de protection".. "Mais il répond à des critères d'exigence et de qualité sur l'organisation des espaces, l'intégration dans le site et la qualité des abords, l'intérêt botanique, historique et l'entretien de ce jardin.. Tout propriétaire qui s'engagera à maintenir un entretien exemplaire de son jardin et à l'ouvrir un certain nombre de jours, bénéficiera d'un aménagement fiscal".. Par ailleurs, le ministre a déclaré qu'un "concours de conception de jardins contemporains" était actuellement à l'étude et concernerait un jardin privé, un jardin monument de l'Etat, un jardin urbain ouvert aux loisirs.. Enfin, les prochains "Entretiens du Patrimoine", prévus au printemps 2005, seront consacrés aux parcs et jardins.. Les "Rendez-vous aux Jardins" bénéficient notamment du soutien du ministère de la Culture, d'associations de sauvegarde du patrimoine et du groupe d'activités vins et spiritueux de LVMH, Moët-Hennessy.. 9:53 AM.. jueves, mayo 27, 2004 :::.. Le Figaro.. Autora: Christine Fauvet-Mycia.. TRAIT POUR TRAIT Jardinier en chef de Versailles, il règne sur les 350 000 arbres du parc du château.. Alain Baraton.. Seigneur en son jardin.. Son domaine est.. royal.. Il l'a découvert à 18 ans et ne l'a plus jamais quitté.. Il en connaît tous les bosquets, il en connaît toutes les histoires, des plus dramatiques aux plus coquines.. En marchant, il évoque avec enthousiasme les 1 850 pieds de vigne plantés il y a un an et qui, espère-t-il, produiront des milliers de bouteilles en 2006, le pont sur le minuscule ru de Gally, les nouveaux parterres de plantes en pots et leurs compositions de fritillaires, de narcisses.. Mais surtout, il parle des arbres.. Ce sont eux qui l'ont conquis.. Cette immense famille solidement enracinée dans la terre et dont il se sent le «protecteur».. On en compte 350 000 dans son domaine, les jardins de Trianon et le grand parc de Versailles dont il est le jardinier principal, le «chef des travaux d'art», selon la dénomination actuelle.. Ceux qu'il préfère ? Les arbres d'origine forestière qui «n'ont pas besoin de la main de l'homme pour pousser».. Le chêne, bien sûr, l'érable «pour son écorce éclatante de beauté».. tant d'autres.. Alain Baraton peut en parler des heures, sans s'étourdir de mots.. Ni poète ni rêveur.. Expert.. «Le Trianon, c'était le haut lieu de la botanique, il y avait des jardiniers fabuleux, Truffaut, Jacques Briot qui a créé le premier marronnier rouge, nous n'en avons plus aujourd'hui.. » Il se désole de la disparition de certaines espèces rares, rappelle les ravages de la tempête de 1999, les milliers d'arbres brisés (15 000) qu'il a fallu abattre (1), les milliers d'autres, épargnés, mais qu'il a fallu sacrifier parce qu'ils n'avaient plus de raison d'être, isolés, dans un alignement disparu.. Des quatre coins du monde, des spécialistes sont venus, saisissant cette occasion si rare de voir «en entier» des arbres magnifiques, plusieurs fois centenaires, du sommet à la base.. Au pinceau, ils dégageaient les racines pour mieux les étudier.. Quand la pluie se fait plus violente, à l'abri de son bureau, dans l'ancienne régie de Trianon, le plus vieux bâtiment du parc, il va chercher les copies de documents anciens recensant les achats de plantes sous Louis XIV, montre en passant le livre qu'il a écrit en 2003 sur Les Écorces, mentionne celui qu'il est en train de préparer avec  ...   une vidéo.. Mais la visite ne s'achève pas là, car elle peut se continuer à l'extérieur, où l'équipe du muséum a entrepris la rénovation de l'école de Botanique.. Toutes les plantes de Bourgogne y sont cultivées et, en parcourant à l'envers le fil des temps, l'on se retrouve à nouveau dans un jardin à quatre carrés, comme le Jardin du paradis.. Dates de l'exposition : du 8 mai 2004 au 31 mars 2005.. Muséum-Jardin des Sciences ; Pavillon du Raines.. 14, rue Jehan de Marville.. 21000 Dijon.. Tél.. : 03.. 80.. 76.. 82.. 77.. Horaires : de 9 à 18 heures (de mai à septembre) ; de 9 à 12 heures et de 14 à 18 heures (à partir d'octobre).. Jours de fermeture : mardi matin, samedi matin et dimanche matin.. Tarifs : Normal : 2.. 20 , réduit : 1.. 10.. Gratuit : les dimanches et jours fériés et tous les jours pour les moins de 18 ans et les étudiants.. 11:36 PM.. domingo, mayo 09, 2004 :::.. Voila.. Fecha: 9-5-04.. Autor:AFP.. Le tourisme de jardins de plus en plus populaire en France.. París.. Le tourisme de jardins, apparu en France il y a tout juste dix à quinze ans, connaît de plus en plus de succès, principalement au printemps où se déroulent à travers le pays de très nombreusesmanifestations.. Selon des chiffres de l'Agence française de l'ingénierie touristique (Afit), le tourisme de jardins aurait concerné en 2000 quelque 25 millions de visiteurs (dont 16% d'étrangers) sur 405 sites interrogés parmi 762 jardins.. Un chiffre plus de deux fois supérieur à ce qu'il était seulement deux ans plus tôt (11,5 millions d'entrées).. Pour le ministre délégué au Tourisme, Léon Bertrand, "plus qu'une mode, le tourisme vert est devenu une tendance forte de notre société".. Les dépenses liées au jardin dépassent aujourd'hui en France celles liées au bricolage, souligne l'Afit, concernant l'aspect économique de cet engouement, qui a de nombreuses retombées indirectes sur l'industrie touristique (hébergement, transports, restauration, etc.. ).. Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher), Villandry (Indre-et-Loire), les Jardins Claude Monet à Giverny (Eure) sont aujourd'hui connus du grand public et connaissent une forte affluence aux beaux-jours.. Pourtant, jusqu'aux années 1980, le tourisme de jardins, à la différence de la Grande-Bretagne, était peu développé.. Mais, dans les années 1980, le ministère de l'Equipement lance un grand inventaire des parcs et jardins d'intérêt historique, botanique ou paysager.. Aujourd'hui, quelque 1.. 658 jardins sont protégés, dont 530 classés.. Puis, dans les années 1990, de nombreux propriétaires de jardins et de domaines voient l'intérêt, pour conserver et valoriser leur patrimoine, de l'ouvrir aux visites.. "Les détenteurs de sites classés par les Monuments historiques peuvent défiscaliser certains frais d'entretien", moyennant quarante jours d'ouverture annuels, note Michel Racine, auteur d'études et livres sur les jardins en France.. Quelque 200 jardins se sont ouverts entre 1992 et 1997, avec l'aide et les encouragements des pouvoirs publics.. L'Etat lui-même a donné l'exemple, comme avec l'ouverture du Potager du Roi à Versailles (Yvelines).. Afin d'attirer le public, de nombreux événements ont été créés: fêtes des plantes, salons, visites guidées, manifestations culturelles.. Une ville comme Menton (Alpes-Maritimes), qui possède le plus grand nombre de jardins après Paris, a joué à fond la carte des jardins, avec un slogan: "Ma ville est un jardin".. D'autres, moins favorisées, ont créé de toutes pièces des jardins pour valoriser leur attractivité touristique, comme à Amiens (Somme).. 2.. 300 communes avaient reçu en 2003 le label Villes et Villages fleuris.. Le jardin est également de plus en plus pris en compte dans les politiques liant urbanisme et tourisme.. Le montant national des dépenses municipales consacré en 2002 aux espaces verts s'est élevé à 2,5 milliards d'euros.. Des jardins anciens ont été réhabilités et les créations contemporaines se multiplient.. Le ministère de la Culture a annoncé la restauration de 60 sites historiques d'espaces verts, tels le parc forestier du Haut-Koenigsbourg, en Alsace, et le château de Gaillon, en Normandie.. Tous les styles se côtoient, mais sur 405 sites interrogés par l'Afit, 91 étaient des jardins "à la française" et 68 des jardins "anglais".. Suivent immédiatement les jardins botaniques (19) et les jardins dits de collection (12).. Cependant, la moitié des jardins considèrent ne pas avoir de style défini.. Sur le même nombre de 405 jardins, 203 appartenaient au domaine privé, selon l'Afit, certains en partenariat financier.. Parmi ces gestions privées figurent ainsi Villandry, Vaux-le-Vicomte (Seine-et-Marne) ou la Bambouseraie de Parafrance à Anduze, dans les Cévennes.. 3:39 PM.. fr.. Fecha:8-5-04.. Autor:Christine COURCOL.. Les premiers "jardins partagés" lancés lundi au Conseil de Paris.. Le Conseil de Paris va lancer officiellement lundi les premiers "jardins partagés", espaces communautaires plantés et entretenus par les habitants, qui connaissent depuis peu un grand engouement dans la capitale.. Les jardins de ce type, développés à New York par centaines, existaient à quelques exemplaires sous l'ancienne mandature parisienne, notamment à l'initiative de bailleurs sociaux.. Des habitants avaient squatté aussi il y a six ans un vaste espace en friche du XXe, devenu le "jardin solidaire".. Aujourd'hui la mairie s'en mêle, pour "encourager le développement des jardins collectifs" et "permettre le développement d'une présence végétale dans la ville".. Elle fournit aux Parisiens amateurs de jardins le terrain et son aménagement - clôture, ajout de terre, arrivée d'eau.. En échange, elle demande l'observance d'une charte "Main verte".. Les jardiniers doivent se réunir dans une association créée pour l'occasion: "la serre aux légumes" (XIXe), "les jardiniers du IIIe".. La charte demande aussi l'ouverture au public quand un des membres de l'association est présent, l'organisation d'au moins un événement public par saison, la gestion écologique du site.. En quelques mois, les jardins partagés ont poussé à Paris comme des champignons.. Lundi, les conseillers de Paris donneront leur accord pour financer huit jardins, dont quatre déjà en activité.. D'autres projets devraient être soumis à l'assemblée municipale en juin, et une trentaine, indique-t-on à Paris-nature, service spécialisé de la mairie, sont dans les cartons.. "Potager des Oiseaux".. Le premier s'est ouvert l'an dernier dans le XIe, près du faubourg Saint-Antoine, avec haies de bambous et pelouse vallonnée.. Un jardin éphémère, puisqu'une médiathèque devrait y être construite dans deux ans.. Le "jardin solidaire" sera, lui, remplacé l'an prochain par un gymnase.. D'autres, créés sur un terrain qui n'a pas de destination, sont moins provisoires.. Certains sont minuscules, comme le futur "potager des Oiseaux" du IIIe (125 m2), la taille variant le plus souvent entre 300 et 700 m2.. La plupart sont créés dans l'est de Paris, là où, dit-on à Paris-nature, il y a plus de bâtiments vétustes et de démolitions, et donc de friches.. Là aussi où la verdure manque, et où l'on part moins souvent en week-end.. Un jardin doit pourtant s'ouvrir dans le XVIIe.. Les règles de fonctionnement divergent d'un jardin à l'autre: dans l'un, on paye 12 euros pour être membre de l'association.. Les habitants jardinent à plusieurs sur des parcelles regroupées par thème: plantes aromatiques, cucurbitacées, salades.. Dans un autre, les parcelles sont distribuées individuellement, avec priorité à ceux qui habitent le plus près.. Dans un troisième, on plante des arbres, et on organise des spectacles.. Les Parisiens sont ravis.. "Rien de tel que se mettre les mains dans la terre pour se détendre", "je veux que les enfants connaissent les légumes autrement que sur les étals du supermarché", confient les membres d'une association.. 3:27 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_05_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: miércoles, junio 16, 2004 :::.. Le Monde.. Fecha: 14-6-04.. Autor: Emmanuel de Roux.. Le bosquet des Trois Fontaines, uvre de Lenôtre, ressuscité à Versailles.. L'ensemble disparu a pu être reconstitué à partir de la documentation et des fouilles archéologiques.. Depuis le 11 juin 2004, l'eau coule à nouveau dans les vasques du bosquet des Trois Fontaines, au château de Versailles.. Cette résurrection d'une partie de l' uvre de Le Nôtre a pu se concrétiser, après plus de trois années de travaux, grâce au mécénat de l'association The Americans Friends of Versailles.. Sa présidente, Catherine Hamilton, a en effet mobilisé 600 donateurs d'outre-Atlantique pour financer aux deux tiers cette restauration dont le coût s'élevait à 5,5 millions d'euros.. Pour Versailles, cette contribution américaine constitue le don le plus important jamais effectué depuis celui de la famille Rockefeller dans les années 1930, a rappelé Christine Albanel, la présidente de l'établissement public de Versailles.. Restauration ou recréation ? Une sourde polémique n'a pas manqué d'accompagner le chantier.. Le bosquet, laissé à l'abandon depuis plus de deux siècles, avait entièrement disparu.. Fallait-il se contenter du parterre minimaliste qui l'avait remplacé, comme le demandaient certains historiens, ou tenter de le reconstituer ?.. C'est ce dernier parti qui fut retenu par Pierre-André Lablaude, l'architecte en chef des monuments historiques, qui justifia son choix en invoquant l'abondance de la documentation et les fouilles archéologiques menées à partir de 1997 sur le terrain.. Le bosquet des Trois Fontaines, créé sur une pente par André Lenôtre en 1677, tire son nom des trois bassins aménagés sur trois terrasses successives reliées par des ensembles de cascades et de rampes de gazon.. Un ancien plan indique qu'il est "du dessein du Roy".. Imaginé ou non par Louis XIV, les Trois Fontaines font partie des seize bosquets du parc de Versailles, pièces essentielles du projet de Lenôtre, dont le travail ne se résume pas à la sage géométrie de ses parterres de buis, comme on le pense trop souvent.. LE BASSIN DE LATONE.. L'intérieur de chacun de ces bosquets contenait en effet un décor propice à la fête, destiné à surprendre le visiteur.. Plusieurs d'entre eux avaient été remis en état au cours de la dernière décennie (Encelade, Colonnade, Dômes).. Les Trois Fontaines sont le premier des bosquets quasiment disparus à être ressuscité.. Doit-on maintenant s'attaquer à des compositions qui ne sont plus qu'un souvenir ? Parmi ces dernières, le bosquet de la France triomphante ou le célèbre Labyrinthe, détruit dès le XVIIIe siècle et dont il ne reste qu'une petite partie de la statuaire de plomb.. Ces éventuelles renaissances ne pourraient être entreprises qu'avec un partenaire privé.. De plus, l'établissement public de Versailles a d'autres priorités : le bassin de Latone s'enfonce dangereusement, et il faudrait 4 millions d'euros pour le remettre en état.. 10:29 PM.. martes, junio 15, 2004 :::.. Radio France Interationale.. Fecha: 15-6-04.. Autor: Dominique Raizon.. A Versailles, résurrection d'un «salon de verdure».. Créé par l architecte jardinier André Le Nôtre en 1677 et 1679, et laissé à l abandon depuis plus de deux siècles, le bosquet des Trois Fontaines retrouve sa beauté d antan.. Une documentation très riche, constituée de gravures du XVIIe et du XVIIIe, ainsi que de récits d époque, ont permis de faire des fouilles archéologiques et d envisager la restauration de ce «cabinet de verdure».. C est en grande partie grâce à l enthousiasme et à la pugnacité de Catherine Hamilton, présidente de l association The American friends of Versailles (Les Amis américains de Versailles), que le projet a été mené à terme.. Depuis le 11 juin, l eau rejaillit à nouveau dans les grandes vasques des trois bassins du bosquet.. La contribution des Américains pour la restauration du bosquet des Trois fontaines constitue le plus gros don jamais effectué depuis celui de Rockefeller dans les années 30 pour contribuer à l entretien et la restauration de Versailles.. Ce sont six cents donateurs d outre-Atlantique qui ont financé aux deux-tiers une restauration de ce bosquet, dont le coût s élève à 5,5 millions d euro.. Versailles, c est un château, mais aussi un parc dit à la Française, un parc, cité comme archétype du jardin régulier, c est-à-dire construit selon des lignes architecturales rigoureuses et géométriques.. En historien, Pierre-André Lablaude décrit le domaine de Versailles qui «se compose outre la forêt, percée de larges allées rectilignes et de carrefours en étoile, aménagée pour la chasse à courre, de deux autres parties distinctes: les jardins, dont les parterres de fleurs réjouissent la vue et l odorat, et les bosquets, architectures de transition entre les parterres et les grands arbres qui ferment l horizon.. Les bosquets constituent un lieu privilégié de promenade et de divertissement».. Egalement appelés «cabinets de verdure», les bosquets, dès l époque de Louis XIV jusqu à la fin de l Ancien Régime, étaient utilisés comme des sortes de salons en plein air abrités par des espaces boisés.. Le roi y donnait des fêtes et des spectacles.. Seul des douze bosquets des jardins de Versailles à être mentionné sur un plan ancien comme étant «du dessein du Roy», le bosquet des Trois Fontaines a été créé par André Le Nôtre au dix-septième siècle.. L annotation laisserait entendre que Louis XIV aurait participé de près à l ordonnancement des plans.. «Avec son symétrique, le bosquet de l Arc de Triomphe, il définit la première perspective transversale des jardins entre le bassin de Neptune et le Parterre du nord» rappelle Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments historiques.. Caractérisé par l absence de décors sculptés, et par là-même unique en son genre dans le parc du château, le bosquet «tirait ses effets décoratifs de l association du végétal aux seuls jeux d eau ; il se singularisait ainsi par son caractère naturel et son extrême pureté».. Le Nôtre n affectionnait pas que les paysages rectilignes et rigides: ainsi l atteste le plan de ce bosquet, où l architecte jardinier sut jouer sur des décalages, mêlant des matériaux précieux et d autres plus rustiques, et croisant des perspectives et des angles de vue.. Le bosquet «s étageait en trois terrasses organisées selon la pente naturelle du terrain, qui s élargissait au fur et à mesure de la descente», et les terrasses étaient «reliées entre elles par des ensembles de cascades et de rampes de gazon».. Quant aux bassins, ils «se différenciaient par leurs formes, leurs dimensions et leurs effets d eau»: une gerbe centrale jaillissait du premier, les jets organisés autour de quatre lances créaient une voûte d eau dans le second, tandis que le dernier, orné d une fontaine centrale de rocailles, offrait un ensemble de jets s épanouissant en motif de fleur de lys.. Classé «patrimoine de l humanité.. Victime de la dispersion du mobilier royal à l époque révolutionnaire, d un manque d intérêt et d entretien dans les années qui suivirent, des guerres ravageuses de 1870, 1914 et 1940, le bosquet de Trois fontaines avait fini par tomber dans l oubli, et disparaître dans la nature.. Avec le temps, les arbres avaient porté ombrage aux charmilles, les statues avaient été perdues ou déplacées, et les fontaines détériorées.. La reconnaissance archéologique a donc permis de retrouver des fragments de rocailles et de coquillages qui appartenaient aux décors d origine, ainsi que «la rampe en pierre installée en partie sud du bosquet pour faciliter l accès de Louis XIV, à la fin de son règne, lors de ses promenades en chaise à roulettes» explique Pierre-André Lablaude.. Les travaux de reconstitution à l identique ont pu être menés grâce à l association The American friends of Versailles.. La restauration complète de ce «salon de verdure» et des jeux d eau «dans toute la cohérence, la pureté et la stricte authenticité de ses dispositions d origine» représente un véritable coût.. Au 17e siècle déjà, et à valoir pour ordre de grandeur, il faut savoir que ces bosquets, à l instar de l Orangerie, des parterres, du potager et des différents bassins, ont été construits sur des terres qui n étaient que bois, prairies et marécages; de ce fait, autant de mètres cubes de terre et de milliers d arbres, acheminés de toutes les provinces de France, ont demandé à l époque la participation de milliers d hommes et quelquefois de régiments entiers pour participer à l entreprise.. En l occurrence, la machinerie hydraulique, détériorée, était compliquée, et pour restaurer l ensemble du bosquet des Trois fontaines, les Amis américains de Versailles ont mis sept ans avant de réunir les quatre millions de dollars indispensables à la résurrection du site.. Le Château et ses jardins reçoivent chaque année la visite de plus de visiteurs américains que n importe quel musée aux Etats-Unis.. Désigné «Patrimoine de l humanité» par l Unesco, et considéré comme l une des expressions les plus achevées de la civilisation occidentale, le site a toujours occupé une place particulière dans le c ur des Américains, et dans les relations franco-américaines, à la fois politiquement et historiquement, dès l époque de Benjamin Franklin et de Thomas Jefferson: «C est une rencontre très forte entre l histoire, la passion et un vrai coup de c ur» dit Christine Albanel, présidente de l établissement public de Versailles , tandis que Catherine Hamilton, présidente de l association des Amis américains de Versailles estime «plus qu aucun autre monument étranger, Versailles a à voir avec notre histoire.. Les Français ont financièrement aidé la Révolution américaine et ont été les premiers à reconnaître notre indépendance».. La Société des amis de Versailles, et sa s ur américaine sont des associations sans but lucratif qui ont pour vocation d aider à la préservation et à l embellissement du château de Versailles.. D autres chantiers sont programmés: les jardins de Versailles font depuis près de quinze ans l objet d un ambitieux programme de restauration, étalé sur une période de vingt ans, et visant notamment à renouveler à terme la majeure partie du patrimoine végétal du parc, dans toute sa richesse et sa diversité d essences.. 11:20 PM.. Krinein.. Fecha : 14-6-04.. Autor: Belfégore.. Jardin des Tuileries- Paris.. Le jardin des Tuileries se trouve au c ur de Paris, siégeant somptueusement en bord de Seine entre le Louvre et la Concorde.. C est un jardin à la française, classique, avec ses allées bien droites, ses arbres taillés, ses parterres de fleurs bien disposées, ses fontaines et ses sculptures dénudées pour agrémenter la ballade.. Un peu d'histoire.. C'est ce cher Le Nôtre qui a conçu l ensemble et il faut reconnaître que le gars maîtrisait son affaire (on lui doit notamment le parc de Versailles).. C'est le plus ancien parc de Paris et il prend son aspect actuel vers 1660.. A un détail (de taille) près : à l époque de Le Nôtre, il y avait un palais, le palais des Tuileries.. Il se trouvait au bout du Louvre, fermant la cour où se trouve aujourd hui la pyramide.. Construit par Catherine de Médicis la catholique, c est Henri IV le roi protestant qui fait reprendre les travaux.. (Ironie de l histoire : la reine est une des responsables du massacre des protestants lors de la saint Barthélémy.. ).. Parmi les résidents fameux, Louis XIV, qui y a vécu avant de quitter Paris pour Versailles et Louis XVI y sera ramené de force par le peuple parisien en 1789.. Molière, Mozart, Rousseau y ont présenté leurs créations.. On a vu pire.. Le dernier habitant du palais sera Napoléon III.. En 1870, le palais est incendié durant la Commune de Paris.. Les dirigeants de la Troisième République décident alors de raser ses ruines (contrairement à l Hôtel de Ville qui, lui, a été reconstruit à l identique après 1870.. ) Cette précision car ce n est pas un hasard si ce lieu de résidence des rois a été rasé: la Troisième République naissante n allait pas reconstruire le symbole de l arbitraire royal.. Les Tuileries ont donc vécu tout un pan de l histoire de France.. Fin de la page d histoire.. Un jardin à la française.. Reste donc le jardin.. Tout y est symétrique, régulier, géométrique, aligné : à la française, une disposition bien organisée, équilibrée et cartésienne.. Mais le parc n est pas du tout monotone, avec des petits bosquets ombragés, aménagés autour de grandes pelouses, qui alternent avec des bassins, des fontaines.. Le parc est rythmé de sculptures, les copies d antique se mêlant en aux uvres des grands sculpteurs de l époque de Louis XIV , les Coysevox, Coustou, dont les originaux ont été mis à l abri au Louvre à cause des ravages de la pollution.. Restent donc en place des copies de qualité et personne ne voit la différence.. Vous verrez aussi des sculptures de Barye, de très beaux bronzes qui représentent des fauves se battant avec divers animaux, à l entrée du jardin près du Louvre.. Et des Rodin, juste à côté du musée de l Orangerie qui abrite les nymphéas de Monet (mais qui est fermé pour travaux), à proximité de la Concorde.. Un musée de sculpture en plein air.. Les Tuileries sont donc peuplées de sculptures et pour poursuivre cette tradition, on y a récemment installé des sculptures contemporaines.. Ah, ne hurlez pas, je vous prie.. Les contemporains vont de Laurens et Lipchitz, des sculpteurs talentueux du début du XXè siècle, Henri Moore, Giacometti, Max Ernst en passant par Raymond Mason et Germaine Richier.. Les uvres de ces sculpteurs peuvent séduire le regard de qui voudra bien leur accorder un minimum d attention.. Ce sont des uvres faciles d accès, tour à tour belles, tristes, intrigantes ou drôles, tel le Microbe de Max Ernst.. Dans un coin, bien cachée,vous verrez aussi une uvre de Giuseppe Penone.. Citons aussi la sculpture haute en couleurs de Jean Dubuffet, malicieusement nommée Le Bel Costumé est remarquable de joie et d énergie.. Elle se trouve juste à côté du musée du Jeu de Paume qui rouvrira ses portes le 24 juin, étant devenu Centre de l'image et de la photographie.. Certes, une ou deux sculptures sont plus conceptuelles et moins avenantes (Etienne-Martin, David Smith) mais deux sur plus d une trentaine d uvres modernes, rien d'insupportable ni de scandaleux.. Car, vous l'imaginez, l'installation de ces sculptures aux Tuileries n'a pas été du goût de tout le monde et les éternels rabat-joie, ceux-là mêmes qui jugeaient catastrophique la pyramide du Louvre de M.. Pei, s'en sont émus.. Aujourd'hui, cela ne choque plus personne et c'est à peine si on les remarque, ces sculptures.. Qui va aux Tuileries ?.. Les visiteurs du jardin sont hétéroclites, entre les touristes qui visitent Paris, les joggeurs, les gens qui habitent à proximité, ceux qui y travaillent.. Pas mal de jeunes, des personnes âgées, des familles bcbg mais pas uniquement.. C'est relativement varié.. Le point commun de tous, c'est le calme, les gens sont plutôt discrets, ce n'est pas l'endroit où débarquer avec son djembe ou son ghetto blaster et ses 10 potes pour boire une bière et délirer.. On est quand même dans le premier (arrondissement).. De toute façon, vous ne trouverez jamais 10 chaises libres d'un coup.. Des atouts royaux.. Je vous en cite quelques uns en vrac : le poney pour les enfants, les locations de bateaux pour faire mumuse dans les bassins, le glacier, les parties ombragées qui font oublier la rue de Rivoli à proximité, le calme, la douceur de la promenade, coincer la bulle sur une des chaises (notons d ailleurs que nous avons l avantage d en disposer gratuitement, ce qui n était pas le cas quelques siècles en arrière).. Parmi les inconvénients, les allées de circulation sont sablées, donc géniales pour mettre de la poussière sur ses vêtements et chaussures noirs (à éviter avant un entretien d embauche).. On ne peut s asseoir sur les pelouses ni jouer au ballon.. Les deux buvettes et restos pratiquent des prix qui vont avec le cadre somptuaire.. Sachez aussi qu'il y a des fontaines d'eau potable dans plusieurs endroits du parc qui vous éviteront d'être ruinés les jours de grande soif.. La grande classe.. Le jardin est génial pour se reposer aux Tuileries en sortant du Louvre, ou du musée d Orsay juste en face, ou pour se détendre après un shopping ou une dure journée de travail.. Le ciel est dégagé et magnifique au dessus de la Seine, on voit la tour Eiffel, les arbres sont superbes, les massifs de fleurs aussi.. Quand on arrive du Louvre, on a une vue majestueuse sur la Concorde et l obélisque, grâce à une superbe perspective comme Le Nôtre en avait le secret.. (Précisons quand même que l obélisque n arrivera qu avec Napoléon I).. Pour les fans d urbanisme, il est intéressant de voir comment la rive droite s est développé autour de ce point stratégique des Tuileries : la place de la Concorde, l Assemblée Nationale, les Champs Elysées, la place Vendôme, la Madeleine s organisent tout autour du jardin de Catherine de médicis.. Côté animations pour l instant aucune info.. Les années précédentes, il y avait des ateliers pour les enfants, des spectacles.. Espérons que nous en saurons rapidement davantage.. Une anecdote pour conclure : au Moyen Age, cette parcelle de Paris était hors de l enceinte de la ville et des marais s y trouvaient.. Le nom de « Tuileries », qui nous semble aujourd hui synonyme du chic parisien version 1er arrondissement, vient du fait qu on puisait l argile dans ce bourbier pour en faire des tuiles.. Encore une ironie de l histoire.. 11:03 PM.. sábado, junio 12, 2004 :::.. Fecha: 1-6-04.. Autora: Martine Gérardin.. Trésors d'outre-mer.. Découvrir la flore exotique en parcourant les jardins des régions côtières de France.. La plupart des régions côtières de France sont riches de jardins recelant des merveilles venues des Tropiques ou des Antipodes.. Ils nous parlent de temps anciens, où les hommes n'hésitaient pas à se lancer dans des expéditions botaniques hasardeuses au mépris de tous les dangers.. La Bretagne est truffée de ces lieux de mémoire qui trahissent leur histoire par l'exotisme d'un décor végétal insolite et offrent souvent des vues magiques sur la mer.. Certains sont assez connus, tel le jardin Georges-Delaselle, sur l'île de Batz.. Créé en 1897 par un passionné, il abrite une collection de palmiers en pleine maturité et de plantes subtropicales hautes en couleur.. Ce décor incroyablement dépaysant incitera sans doute les apprentis jardiniers qui participeront samedi aux ateliers de jardinage à réussir leurs boutures.. Les beaux messieurs de Saint-Malo autrement dit les corsaires ont aussi laissé en bien des endroits des témoignages encore vivants de leurs lointains voyages.. Il ne faut donc pas hésiter à organiser dans cette région un petit circuit centré sur la découverte des malouinières, ces élégantes demeures champêtres que les richissimes corsaires du XVIIe et du XVIIIe siècles rejoignaient en moins d'une heure à cheval, une fois leurs affaires conclues.. Intéressantes du point de vue de leur architecture, elles sont pour la plupart dotées de jardins d'agrément ordonnancés dans le style à la française, mais peuplés d'essences rares.. Elles comptent parfois aussi de belles serres qui servaient aux entreprenants marins à acclimater leurs trésors botaniques.. Ainsi, la petite malouinière du Puits sauvage, à Saint-Malo, abrite-t-elle une collection de cactées et succulentes de plus de 800 espèces.. Autre lieu d'exception, le Montmarin, qui déploie ses jardins en terrasses jusqu'au bord de Rance et n'a pas perdu sa vocation botanique.. Depuis trois générations, les propriétaires s'efforcent d'enrichir les collections d'arbustes et de vivaces de ce lieu particulièrement enchanteur à l'approche de l'été quand les agapanthes en fleur répondent au ciel et à la mer.. Près de Quimper, le château de Lanniron, situé sur le bord de l'Odet, surplombe lui aussi des terrasses à la française.. Ce majestueux édifice qui fut, six siècles durant, la résidence des évêques de Quimper fut transformé au XIXe siècle en demeure paladienne.. Son parc de 17 ha regorge aussi de raretés venues d'ailleurs lointains.. La promenade botanique de La Bourbansais à Pleugueneuc est également une bonne occasion de découvrir les essences exotiques rapportées par les officiers de marine de la famille, à moins que les spectacles de fauconnerie, de meute ou la réalisation d'un potager à l'ancienne programmés pour Rendez-vous aux jardins ne captent toute l'attention des visiteurs.. De nos jours, la mer continue à prédisposer les créateurs de jardins aux rêves exotiques.. Parmi les jardins de conception récente, le parc floral de Haute-Bretagne, à Combrit, propose aussi des évocations de jardins andalous ou d'idylliques tableaux d'Extrême-Orient, dans lesquels les plantes jouent un rôle de composition époustouflant.. Au jardin exotique de Roscoff, terre d'élection des vipérines (Echium) et de plus de 2 500 espèces de l'hémisphère Sud, les rochers bretons, puis la mer servent d'écrin, d'un bout à l'autre de l'année, à un surprenant kaléidoscope de couleurs.. Tandis qu'aux confins des terres, à la pointe est du Cotentin, le jardin botanique de Vauville déploie contre vents et marées la plus talentueuse des palmeraies de France.. 1:08  ...   de l'autoroute de l'ouest.. A suivre.. Jardins parisiens à la Belle Epoque, photographies des frères Séeberger, introduction de Jean-Paul Brighelli, notes de Claude Malécot, Monum/Editions du patrimoine, 162 p.. Au tournant du XXe siècle, les trois frères Séeberger photographient Paris et ses jardins, ou plutôt ceux qui les hantent : enfants, promeneurs, joueurs de croquet ou amateurs de tennis, patineurs.. Une vision très "littéraire".. Les Hommes jardiniers, de Caroline et Martine Laffon, Le Seuil, 192 p.. , 40.. Le tour du monde en quatre-vingts jardins, de la Chine à l'Espagne en passant par la France et l'Italie.. Un survol au pas de charge, mais de belles images.. ______________________________.. Fuente:.. Fecha: 4-6-05.. R.. endez-vous aux jardins.. La programmation de "Rendez- vous aux jardins", les 4, 5 et 6 juin, est disponible sur le site Internet du ministère de la culture :.. www.. culture.. Nous avons sélectionné des jardins peu connus, rarement ouverts, nouveaux, à découvrir.. Alsace.. Cinq artistes ont installé leurs uvres dans le jardin des Deux-Rives, entre Strasbourg et Kehl, réuni par la passerelle de l'architecte Marc Mimram, et inauguré le 23 avril.. (Tél.. : 03-90-24-18-65.. Aquitaine.. Les jardins à l'italienne (XVIIe siècle) du château de Malle à Preignac (Gironde).. Auvergne.. Jardin ethnobotanique d'Antignac (Cantal).. Plantes médicinales médiévales glanées sur les sites archéologiques.. : 04-71-40-23-76.. Bourgogne.. Les jardins de l'abbaye de Fontenay (à Marmagne, Côte-d'Or) redessinés en 1996 par l'Anglais Peter Holmes.. : 03-80-92-15-00.. Bretagne.. Profitant d'un microclimat, Georges Delaselle a créé en 1897, dans l'île de Batz (Finistère), un jardin subtropical récemment rénové.. : 02-98-61-75-65.. Centre.. Les célèbres et somptueux jardins de Villandry (Indre-et-Loire) ne sont pas une création de la Renaissance, mais du XXe siècle.. : 08-20-20-10-11.. Champagne-Ardenne.. Le grand jardin de Joinville (Haute-Marne) réinventé en 2003 sur une idée (contestée) de la Renaissance.. Ne pas oublier de voir son parc romantique.. : 03-25-94-17-54.. Franche-Comté.. Un vaste potager fleuri, à Froidevaux (Doubs), composé de 600 variétés de légumes et aromates.. Ile-de-France.. Le jardin de l'hôtel de Bourbon-Condé, conçu au XVIIIe siècle, est en cours de restauration.. Il sera cependant ouvert les 4, 5 et 6 juin.. (41, boulevard des Invalides, Paris-7e.. : 01-43-54-87-71.. Le château et le parc de Méréville (Essonne) aménagés au XVIIIe siècle par l'architecte Belanger et le peintre Hubert Robert, ont failli disparaître.. : 01-60-82-57-74.. Les jardins ouvriers d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) : 85 parcelles amoureusement entretenues autour du fort.. : 06-20-95-52-40.. L'Arboretum de Chèvreloup (Rocquencourt, Yvelines) faisait partie du parc de Versailles.. Cédé au Muséum d'histoire naturelle, il contient sur plus de 200 hectares une belle collection d'arbres, sérieusement éprouvés par la tempête de 1999.. : 01-39-55-53-80.. Languedoc-Roussillon.. Au domaine de Barrié (Mas Sainte-Puelles, Aude), bassins, réservoirs, sources, buis, témoignent des travaux du canal du Midi, au XVIIe siècle.. : 04-68-23-12-34.. Limousin.. Le parc de Montméry (Ambazac, Haute-Vienne) a eu comme propriétaire, vers 1889, le porcelainier Théodore Haviland qui a conjugué ici un dessin soigné et des essences rares.. : 05-55-56-73-19.. Lorraine.. Gilles de Trèves, mécène de la Renaissance, édifie à Ville-sur-Saulx (Meuse) sa demeure des champs.. Au XIXe siècle, les jardins évoluent dans le style paysager.. : 03-83-37-58-40.. Midi-Pyrénées.. L'arboretum de Coursiana (La Romieu, Gers) a été conçu par un éminent botaniste, Gilbert Cours-Darne, en 1975.. Vingt ans plus tard un jardin à l'anglaise lui a été adjoint.. : 05-62-68-22-80.. Nord-Pas-de-Calais.. A Bergueneuse (Pas-de-Calais), le jardin d'une chaumière en bord de rivière, au pied des collines du Ternois, abrite les uvres du sculpteur qui l'a créé.. (jacques.. droulez@wanadoo.. fr).. Basse-Normandie.. Les jardins de Brécy, à Saint-Gabriel-Brécy (Calvados), étagés sur cinq terrasses, sont attribués à François Mansart.. : 02-31-80-11-48.. Haute-Normandie.. Au jardin d'Auzouville-sur-Ryu (Seine-Maritime), ni arbre ni arbuste, mais des bandes de graminées et d'herbacées.. Les premières plantations datent du printemps 1998.. : 02-35-23-00-01.. Pays de la Loire.. Le parc oriental de Maulévrier (Maine-et-Loire) a été créé entre 1899 et 1913, à la demande d'un industriel choletais, l'architecte Alexandre Marcel.. : 02-41-55-50-14.. Picardie.. Dans le prolongement de l'abbaye de Valloires (Argoules, Somme), ce parc botanique met en valeur une énorme collection d'espèces rares, il se ramifie en un jardin d'eau et en jardin à l'anglaise.. : 03-22-23-53-55.. Poitou-Charentes.. Le parc de la Roche-Courbon (Saint-Porchaire, Charente-Maritime), sauvé par Pierre Loti, recréé au milieu du XXe siècle, a terriblement souffert de la tempête de 1999.. : 05-46-95-60-10.. Provence-Alpes-Côte d'Azur.. La serre de la Madone (Menton, Alpes-Maritimes) a été créée en 1924 par Lawrence Johnston, au c ur de la vallée du Gorbio.. Ce jardin de référence, longtemps menacé, est en cours de restauration depuis 1999.. : 04-93-57-73-90.. Rhône-Alpes.. Les jardins potagers et ornementaux, cultivés selon des canons strictement biologiques à Mens (Isère), ont été créés en 1994.. : 04-76-34-80-80.. A voir aussi :.. Le XIIIe Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire.. (Loir-et-Cher), cette année sur le thème de "Vive le chaos !".. Jusqu'au 17 octobre.. : 02-54-20-99-22.. A.. Courances (Essonne.. ), quinze stylistes et designers de mode transfigurent la statuaire d'un des plus beaux parcs de France chaque week-end, du 19 juin au 1er août.. (Autour du miroir, tél.. : 01-40-62-07-71.. "Le jardin du lettré".. : une exposition qui révèle la relation du lettré chinois à son jardin.. Musée Albert-Kahn (Boulogne- Billancourt, Hauts-de-Seine).. 11:54 AM.. Culture.. Fecha: 3-6-04.. Mieux connaître les jardins pour mieux les aimer.. Près de 1300 parcs et jardins participent à la deuxième édition de Rendez-vous aux jardins et accueilleront tous ceux qui souhaitent découvrir et mieux comprendre cette alliance exceptionnelle de la nature et de la culture.. Animations, lectures, spectacles, dégustations, expositions, rencontres, visites guidées par le jardinier ou le propriétaire, installations, démonstrations, jeux, concerts, projections, ateliers seront au Rendez-vous les 4, 5 et 6 juin prochains pour célébrer et donner vie aux jardins.. La manifestation en elle-même.. Cette deuxième édition de Rendez-vous aux jardins est placée sous le signe de la connaissance.. Connaître un jardin, c'est reconnaître sa valeur, historique, botanique ou artistique ; le regarder évoluer au fil des saisons, en découvrir les merveilles et les trésors cachés.. C'est aussi s'initier à l'art du jardin, cet art à la rencontre de tous les arts.. Depuis une dizaine d'années, les Français sont de plus en plus nombreux à emprunter le chemin des jardins qui s'ouvrent à la visite.. Le ministère de la culture et de la communication a souhaité accompagner cet intérêt et renforcer la politique en faveur des parcs et jardins afin d'en affirmer la dimension historique et contemporaine.. Il s'agit d'inciter chacun d'entre nous à porter un nouveau regard sur ces espaces parfois familiers, tout en offrant l'opportunité de découvrir des jardins exceptionnels habituellement inaccessibles.. Un effort de sensibilisation spécifique est mené à l'attention des enfants des écoles primaires : la journée du 4 juin leur est ainsi dédiée.. Les classes participants à l'opération "Adoptez un jardin" pourront à cette occasion présenter au public leur réalisation dans plus de 40 jardins adoptés.. Dans de nombreux autres jardins des classes pourront découvrir et s'initier à l'art des jardins réguliers, aux joies du potager, du verger et des autres recoins des jardins qui les accueilleront en priorité durant cette journée du 4 juin.. Rendez-vous aux jardins rassemble en 2004 1300 jardins.. Cependant c'est non seulement l'ouverture de jardins publics et privés habituellement fermés au public mais aussi : de multiples animations, l'ouverture jusqu'au crépuscule de nombreux jardins le samedi soir, l'accueil gratuit du public dans les jardins de la plupart des monuments de l'Etat et des domaines nationaux et l'accueil gratuit dans tous les jardins aux moins de 18 ans.. Rendez-vous aux jardins est organisé par le ministère de la culture et de la communication avec le concours du Comité des Parcs et Jardins de France, avec la participation de nombreux partenaires dont Monum', centre des monuments nationaux, La Demeure Historique, Vieilles Maisons Françaises, l'Association des parcs botaniques et un grand nombre de collectivités territoriales.. La deuxième édition de « Rendez-vous aux jardins » bénéficie du soutien de Gaz de France et de Moët-Hennessy.. France 3, France 5, France Info, France Bleu, Mon Jardin Ma Maison et Le Figaro sont les partenaires media de l'opération.. La politique du ministère de la culture et de la communication en matière de jardin.. Rendez-vous aux jardins s'inscrit dans le cadre d'un renforcement de la politique en faveur des parcs et jardins afin d'en affirmer la dimension culturelle, historique et contemporaine.. Le ministère de la culture et de la communication s'illustre naturellement dans la sauvegarde et la préservation des jardins protégés au titre des monuments historiques.. Il participe également à des actions de sensibilisation et de formation.. Cependant cette deuxième manifestation est aussi l'occasion pour Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication de dresser un premier point d'étape du grand projet de labellisation des « Jardins remarquables ».. Ce label met en valeur, sur tout le territoire, des parcs et jardins ouverts à la visite, de conception plus ou moins récente, ne bénéficiant pas obligatoirement d'une protection au titre des Monuments historiques, mais faisant l'objet d'un entretien particulièrement consciencieux de la part de leur propriétaire.. A l'occasion de la présentation de la 2e édition de Rendez-vous aux jardins qui se déroule les 4, 5 et 6 juin prochains, Renaud Donnedieu de Vabres, ministre de la culture et de la communication a annoncé la liste des 108 premiers jardins à bénéficier cette année du nouveau label "Jardin remarquable".. Le programme, région par région, de cette deuxième édition des rendez-vous aux jardins est disponible sur le site de la manifestation :.. Site Internet :.. http://www.. rendezvousauxjardins.. 8:24 AM.. miércoles, junio 02, 2004 :::.. Vannes.. Maville.. Fecha: 2-6-04.. Autor: Patrick CERTAIN.. Les jardins familiaux fêtent leurs dix ans.. Journée « portes ouvertes » dimanche dans les potagers de Kercado et Ménimur.. Nés en 1994 dans le quartier de Kercado, les jardins familiaux ont ensuite été étendus à Ménimur.. Aujourd'hui, pas moins de 93 locataires de collectif les fréquentent et vont les ouvrir dimanche au public pour faire découvrir leurs légumes, fruits et fleurs à l'occasion de ce dixième anniversaire.. « Au début, nous y sommes allés sur la pointe des pieds car c'était l'inconnu.. Nous avons démarré petit avec vingt-sept parcelles à Kercado car nous craignions une mauvaise réaction des propriétaires voisins à la création de jardins dans ce quartier résidentiel », se souvient Pierre Maréchal, maire adjoint et président du comité de gestion des jardins familiaux.. Née dans le cadre du contrat de ville avec pour objectif de distraire des locataires HLM de Kercado, Conleau et de la cité Le Bris, l'initiative lancée en juin 1994 a finalement satisfait jardiniers, riverains et municipalité.. Au point qu'un an plus tard, on est passé à trente-six parcelles et qu'en 1997 la même expérience a été étendue à Ménimur pour des habitants de ce quartier et de la cité de Rohan, avec, aujourd'hui, cinquante-sept parcelles dans ce secteur.. Et si les critères sociaux d'attribution des parcelles n'ont pas changé depuis dix ans, les origines géographiques ne sont dorénavant plus restrictives puisque tous les Vannetais peuvent postuler à ce loisir depuis un an.. « Cela nous permet d'avoir une mixité sociale plus importante », note Pierre Maréchal.. Avec un prix de location fixé à 45,73 par an et par parcelle (forfait d'eau compris), la formule plaît.. Au point que le renouvellement des jardiniers est faible (8 % par an) et qu'il existe une liste d'attente permanente d'une dizaine de noms pour pouvoir bêcher et semer à Kercado ou Ménimur.. « Nous n'avons pas voulu créer ces jardins au pied des immeubles comme dans certaines communes car, en les ouvrant à Bernus et Kermesquel, nous avons obligé les jardiniers à faire une coupure avec l'environnement de leur appartement.. Ils voient ainsi d'autres lieux et d'autres personnes », explique Guénahel Le Porho, représentant du contrat de ville.. Du lien social.. S'occuper de sa parcelle de 130 m2 et consommer ses propres produits ne constituent plus les seules raisons d'être de ces jardins.. Avec l'association des Jardins de l'amitié née en 2001 et fédérant 40 des 93 jardiniers, c'est aussi du lien social qui est créé entre des jardiniers parfois isolés dans leur appartement.. « Nous conseillons et aidons matériellement les nouveaux arrivants.. Nous partageons des outils et nous avons fondé un groupement d'achat pour avoir des tarifs réduits et acheter des produits bio.. Cela nous a ainsi permis d'acquérir 400 plants cette année », précise Philippe Trogneux, président de cette association.. Et un climat de convivialité s'est instauré : « Les gens se retrouvent en famille autour des tables de pique-nique et des jeux pour enfants.. Ils sortent de leur cadre habituel et se parlent.. Notre prochain objectif pour cet été est de mettre sur pied des barbecues.. La journée « portes ouvertes » de dimanche prochain constituera assurément une occasion supplémentaire de créer du lien entre tous ces passionnés de jardinage, avant que ne soit divisée dans les prochaines semaines, au jardin de Ménimur, une parcelle sur laquelle les nouveaux jardiniers seront initiés à certaines techniques par leurs aînés.. Pratique.. « Portes ouvertes » à Kercado et Ménimur, dimanche 6 juin de 9 h 30 à 18 h, entrée gratuite, pot de l'amitié sous chapiteau à 9 h 30 à Kercado.. Les personnes désireuses de louer une parcelle aux jardins familiaux doivent contacter le service contrat de ville au 02 97 46 18 50.. TV5.. "Rendez-vous aux jardins": en Bretagne, un but "pédagogique" et "utilitaire".. PLOUBEZRE (Côtes-d'Armor) (AFP) - 02/06/2004 10h10 - Modernes ou datant du Moyen-Age, riches d'essences ramenées du monde entier par des marins, la Bretagne possède une grande variété de parcs, ouverts au public du 4 au 6 juin pour des "Rendez-vous aux jardins" à la fois "pédagogiques" et "utilitaires".. "Quel que soit leur type, les jardins sont source d'inspiration et de création artistique et relèvent de nombreux domaines de compétences comme l'histoire, l'archéologie, l'architecture, la botanique, la philosophie ou la littérature.. ", explique Hélène Bourjac, présidente de l'association des parcs et jardins de Bretagne, dans le jardin du manoir de Kergrist, à Ploubezré (Côtes-d'Armor).. "Le jardin ce n'est pas de l'horticulture ou du jardinage mais un art à part entière, et la visite d'un jardin est à la fois un moment instructif ainsi qu'un voyage dans le temps et dans l'espace", note Jacques de Gésincourt, architecte-paysagiste de l'Association des parcs et jardins de Bretagne (APJB) chargée en région de l'opération initiée par le ministère de la Culture et de la Communication sur le thème "connaître les jardins pour mieux les aimer".. En Bretagne, 98 lieux sont concernés par ce rendez-vous sur un total de 1.. 119 en France.. Historiques, potagers ou à la française, ils racontent le temps sous diverses formes.. Ici, l'opération a été lancée dans le manoir de Kergrist, construit au 15e siècle puis restauré et habité depuis la seconde moitié du 19e siècle.. A l'objectif pédagogique visé par le ministère de la Culture, l'ABJB veut y ajouter un autre, "utilitaire" celui-là, afin de motiver un plus grand nombre de personnes à se rendre à ce rendez-vous.. "Les visiteurs pourront profiter de cette occasion pour apprendre à mieux s'occuper de leurs jardins ou même de la décoration de leurs maisons.. On peut copier pour faire son propre jardin", assure M.. de Gésincourt.. "Si par exemple, quelqu'un veut planter un arbre dans son jardin sans savoir la taille qu'il prendrait après une certaine période, il aura des réponses sur son rythme des croissance", ajoute-t-il.. En matière d'animation, il n'y aura d'ailleurs pas que des guides.. Mais aussi des tailleurs de pierres et des jardiniers qui vont faire des démonstrations.. Sur le plan pédagogique, "c'est une invitation à se promener dans le temps et dans l'espace", car la Bretagne possède un "capital végétal et botanique extraordinaire, une concentration de végétaux venus de tous les pays du monde", explique-t-il.. Un voyage rendu possible grâce aux marins bretons qui ont gardé ces traces de leurs longues pérégrinations autour du globe.. "En Bretagne, on peut reconstituer le parcours de certaines familles de marins rien qu'en observant leurs jardins", note Chantal de Gésincourt.. A titre d'exemple, c'est un ancêtre du navigateur Olivier de Kersauson qui a introduit en France, voire en Europe, l'araucaria, un conifère d'Amérique du sud et d'Océanie, aux feuilles en écailles triangulaires et qui décore aujourd'hui de très nombreux parcs.. Nicolas de Kersauson en avait apporté en 1864 des graines dans ses bottes après un voyage au Chili.. 10:02 PM.. martes, junio 01, 2004 :::.. RENDEZ-VOUS AUX JARDINS.. Les jardins à la française.. L'Etat renforce sa politique culturelle en faveur des parcs et jardins.. Derniers coups de râteau, de binettes et de cisailles.. Les jardins sont sur leur trente et un.. Ils sentent bon l'herbe coupée, les fleurs pomponnées, les parterres bien arrosés.. Et les gazons, rasés de près, se préparent à accueillir orchestres, danseurs, conteurs, poètes ou comédiens le temps d'une fête.. Ainsi s'annonce la deuxième édition des Rendez-Vous aux Jardins qui commencera vendredi et durera jusqu'à dimanche soir.. Elle promet aux Français bien des plaisirs et des surprises.. En effet, 1 119 parcs et jardins répartis dans toutes les régions ont répondu favorablement à la sollicitation du ministère de la Culture et de la Communication.. Quatre-vingt-neuf d'entre eux seront exceptionnellement ouverts à la visite, certains très officiels comme l'Elysée, Matignon ou l'ambassade du Canada, d'autres plus secrets comme ceux des abbayes.. Dans près de 600 d'entre eux, animations, jeux et festivités sont programmés durant ces trois jours.. Samedi, quatre-vingt-cinq ne fermeront leurs portes qu'au crépuscule, permettant ainsi aux visiteurs de se griser de leurs charmes jusqu'à la nuit.. Dans la plupart des monuments de l'État et des domaines nationaux l'accueil sera gratuit.. La gratuité sera également accordée à tous les jeunes de moins de dix-huit ans dans tous les jardins publics ou privés.. Tant d'efforts n'auraient pas été entrepris si les enjeux n'avaient pas paru suffisamment importants aux yeux des pouvoirs publics, de leurs partenaires et des participants de cette vaste entreprise.. La passion jardinière, qui rassemble aujourd'hui les Français de tous les sexes, les générations et les catégories sociales confondus est une force assez significative pour faire l'objet d'une attention bienveillante.. Lors de sa conférence de présentation du 25 mai dernier, Renaud Donnadieu de Vabres avait confirmé la prise en compte par l'État de l'importance culturelle d'un patrimoine précieux, mais fragile et souvent menacé.. Elle se traduit déjà par des mesures de protection et un vaste programme de restauration.. Le ministre a par ailleurs renouvelé son soutien au Conseil national des jardins, institution d'experts créée l'an passé.. Parmi les 54 propositions inscrites par le Conseil à son premier rapport d'activité annuel, le ministre a choisi pour priorité à court terme la «labellisation» de Jardins remarquables, une distinction attribuée aux jardins présentant un intérêt certain pour le public, fussent-ils ou non protégés au titre des Monuments historiques ou des sites.. Une liste de 108 Jardins remarquables est d'ores et déjà établie pour 11 régions de France (voir p XXX).. Celle des neuf régions restantes devrait être publiée avant la fin de l'année.. Renaud Donnedieu de Vabres a par ailleurs retenu la suggestion émise par le Conseil d'inscrire le thème des jardins à l'ordre du jour des Entretiens du patrimoine qui se dérouleront à Nancy au printemps prochain.. Afin que l'univers des jardins, patrimoine par définition vivant, ne reste pas figé, le ministre entend également encourager la créativité en lançant un concours de conception de jardins dans trois directions: jardin privé, jardin d'État et jardin urbain.. Soucieux de sensibiliser le jeune public par des visites et des projets pédagogiques, il a insisté sur la nécessité de faire connaître l'art des jardins aux enfants des villes pour les rapprocher des réalités équilibrantes du travail, de la nature et de la beauté, et les inciter au respect.. L'accès du public le plus large à l'information sur les parcs et jardins constitue pour lui un autre axe prioritaire d'action, comme en témoigne le thème de cette édition de Rendez-Vous aux Jardins: Mieux connaître les jardins pour mieux les aimer.. À cet effet, le travail de recensement initié dans les départements et les régions dans les années 80 sera prochainement mis en ligne sur la base documentaire du ministère, elle-même reliée à d'autres sites, et donc facilement accessible via Internet.. Dans l'esprit du ministre, cette information et cet événement ne sont d'ailleurs pas exclusivement destinés au public français.. L'art du jardin, expression de tous les savoirs et les savoir-faire qui sous-tendent l'art de vivre de notre pays pouvant constituer pour les étrangers un intérêt touristique assez puissant pour les inciter à y séjourner plus longtemps.. On le voit, la dynamique positive induite, tant au niveau social qu'économique ou touristique par le renouveau d'une passion française, n'a pas échappé aux instances gouvernementales.. Le jardin entre en politique.. Ce qui ne nous empêchera pas de goûter trois jours de flonflons sous les frondaisons, d'entrechats dans les bosquets, de découvertes, de rencontres, de jeux de fleurs et d'oiseaux, d'ombre et de lumière.. Des instants de magie parmi tant d'autres inscrits au programme de ces Rendez-Vous.. Adresses, animations et infos pratiques sur :.. 9:50 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_06_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: lunes, julio 26, 2004 :::.. Fecha: 9-7-04.. Autora: Martine Gérardine.. Le jardin en festival a Chaumont-sur-Loire.. La treizième édition du Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire explore le thème du désordre.. DÉCOUVERTE CES JARDINS QUI DÉBOUSSOLENT.. Ce n'est plus un mystère pour personne.. Notre monde organisé est le fruit d'une longue évolution qui l'a fait émerger des profondeurs du chaos originel.. Et dans le continuum de la nature, l'homme n'est somme toute qu'un maillon récent, dont l'une des préoccupations majeures a été, dès l'origine, d'organiser l'espace autour de lui.. Ainsi inventa-t-il le jardin, étape marquante de son odyssée planétaire.. Car qu'est-ce qu'un jardin, si ce n'est l'expression, dans l'espace, de la relation de l'homme à la nature ? Vu sous cet angle, l'art des jardins peut donc être considéré comme l'aboutissement d'un long processus de réflexion, qui a conduit l'homme à représenter cette relation, au travers de ces créations parfaitement artificielles que sont les jardins, et dans une recherche constante d'harmonie.. Selon les époques et l'évolution des idées, les jardins ont été modelés par les courants esthétiques.. Ils ont été le reflet des politiques et des phénomènes économiques.. Et ils ont transmis la mémoire de leur temps.. Notamment des découvertes scientifiques.. Fidèle à la fois à sa vocation créative et analytique, la treizième édition du Festival des jardins de Chaumont, dans le Loir-et-Cher, met toutes ces données en perspective.. Il traite du chaos, dont la théorie, issue des mathématiques et de la physique, est sans doute la grande avancée scientifique de notre époque, puisqu'elle remet en cause, notamment, les certitudes de Laplace et de Newton sur le déterminisme de la nature.. Dans le contexte du jardin, ce thème abstrait et un rien provocateur, choisi par Jean-Paul Pigeat, directeur du Festival, semble à première vue un défi allant à l'encontre de l'idée même que l'on se fait communément d'un espace jardiné, en tant que système ordonné, voire ordonnancé par l'homme.. Pourtant, les vingt-cinq équipes de créateurs paysagistes, architectes ou artistes venus des quatre coins du monde qui se sont livrées au délicat exercice du jardin chaotique nous donnent brillamment la preuve que le chaos, loin d'être stérile, est formidablement créatif.. Elles démontrent aussi que les théories scientifiques les plus hermétiques peuvent donner lieu à des jeux esthétiques susceptibles d'être appréciés par le plus grand nombre.. Blackboulés dans le monde du désordre et des turbulences, soumis à l'effet papillon ou aux attracteurs étranges, les visiteurs de Chaumont ont en effet toutes les raisons de perdre le nord.. Mais ils ont également de quoi s'interroger et réfléchir, comprendre notamment que les dispositions en apparence les plus aléatoires de la nature sont issues d'un certain ordre, fût-il incompréhensible.. Ce qui ne les empêche pas pour autant, s'ils le désirent, de se laisser tout simplement séduire par les réalisations spectaculaires, mouvementées, colorées ou poétiques, que leur offre le festival.. Et peut-être de s'en inspirer en semant chez eux des idées d'avant-garde.. Car ce n'est pas le moindre des mérites de Chaumont que de pouvoir parler à chacun le langage de plaisir qu'il veut entendre.. Celui, tout bêtement contemplatif, du volubilis s'élançant vers le ciel, de l'eau qui tourbillonne ou des nouveaux massifs très réussis qui agrémentent le parcours entre les jardins.. Celui, plus intellectuellement délectable, de la suite de Fibonacci qui induit le mouvement en spirale, ou des fractales qui fractionnent infiniment l'espace.. C'est la raison pour laquelle la visite de ce festival est toujours enrichissante.. Elle nous entraîne, cette année, dans de troublantes nébuleuses, dans un manège étourdissant, énigmatique, où science, art et nature rivalisent d'imagination.. Dans un ailleurs plein d'humour, d'insolite et de surprises où les trouvailles les plus avancées de l'esprit humain empruntent, pour se faire comprendre, les instruments de la sensibilité : le dessin, la couleur, l'eau et les fleurs.. Elle démontre enfin que les jardins sont les plus convaincants interprètes de l'actualité scientifique et de l'intelligence.. 11:14 AM.. martes, julio 13, 2004 :::.. Radio France Internationale.. Fecha: 6-7-04.. La mémoire prestigieuse du jardin du Luxembourg.. L exposition rend hommage à quatre cents années de tradition horticole dans ce jardin, une tradition héritée des moines chartreux qui, au XVIIIe siècle, constituent une pépinière réputée dans la France entière et dans tout le monde occidental.. Le visiteur est convié à remonter le temps sur 500 mètres carrés mis en scène pour retracer de manière ludique une histoire trop longtemps oubliée.. Sur le Luxembourg, furent érigés le premier camp romain, le premier château d un roi capétien, et le premier monastère Chartreux en proximité de ville; puis, au XVIIe siècle, Marie de Médicis y fit élever un vaste palais et construire un jardin au voisinage même de la Chartreuse.. Ce n est que depuis la Révolution que le jardin est devenu public, et qu y siège la deuxième chambre du Parlement.. Le Sénat, aujourd hui propriétaire de ce vaste jardin situé en plein c ur de Paris, s efforce avec beaucoup de soin d entretenir celui-ci dans le respect des traditions horticoles dont il a hérité, à la fois des différentes personnalités royales qui l ont marqué de leur empreinte, mais aussi des moines chartreux.. Si la chartreuse de Vauvert disparaît à la Révolution, le patrimoine technique et les variétés que les moines cultivaient ont été préservés, et leur savoir-faire continue même d y être enseigné en cours du soir depuis 1809.. L entreprise horticole continue de produire chaque année plus de 140 000 plantes à massifs et 7 500 potées fleuries  ...   et ormillons qu elle fait venir par milliers des forêts d Orléans».. Elle fait dessiner les parterres et les broderies à un «intendant des plans et jardins» du roi Henri IV, Jacques Boyceau de la Barauderie.. Le jardin s ouvre alors vers le sud, mais la reine ne parviendra jamais à s annexer la propriété des Chartreux.. Les pages d histoire se tournent, la reine tombe en disgrâce, mais continue à prendre soin de son jardin.. 25 hectares de verdure au c ur de Paris.. Ensuite, «Quand Louis XIV hérite du palais de la duchesse de Guise en 1696 ( ) il y envoie André Le Nôtre», célèbre pépiniériste de la cour de Versailles.. «Le jardin des Chartreux diffère totalement de celui de la reine.. Les moines y cultivent de nombreuses plantes médicinales ( ) il s occupent également d un potager ( ) mais c est surtout le verger des chartreux qui, à toutes les époques, va susciter l admiration des pépiniéristes et des simples amateurs».. En ce début de XVIIIe siècle, la science du jardinage et l arboriculture sont en plein essor et les chartreux sont à la pointe dans ce domaine.. Leurs arbres fruitiers sont exportés jusqu en Pologne et aux Etats-Unis.. Avec la Révolution, la Chartreuse disparaît, mais pas la «Chartreuse verte», le fameux élixir digestif élaboré par les moines apothicaires du XVIIIe siècle à partir de plantes médicinales (et qui continue d ailleurs à séduire aujourd hui un million d amateurs dans le monde entier !).. Installé au palais du Luxembourg depuis 1879, le Sénat s est vu confié la gestion, la surveillance et la conservation du jardin, devenu officiellement public au lendemain de la Révolution.. Le jardin d ornementation, est-il expliqué au visiteur, «s est étendu au XIXe sur une partie de l ancien domaine horticole des chartreux, devenu pépinière impériale du Luxembourg après la fermeture des couvents en 1790».. Si la superficie actuelle du domaine qui s étend sur environ 25 hectares correspond à peu près à celle des patientes acquisitions de Marie de Médicis, sa configuration a donc beaucoup changé.. Jusqu à fin juillet, l exposition sensibilise ainsi le visiteur à la réconciliation des deux jardins: celui des Chartreux, «agreste, expérimental et rayonnant dans toute l Europe» ; celui de Marie de Médicis, «plus formel et urbain, marquant la naissance de l un des aspects majeurs de l art français».. 12:45 PM.. domingo, julio 04, 2004 :::.. Fecha:2-7-04.. Autora: Marie-Douce Albert.. EXPOSITION Au Musée Albert-Kahn.. Les jardins de l'univers préservé.. Depuis les temps les plus anciens, les Chinois ont su capturer le monde entier et le préserver entre quatre hauts murs blancs.. Hors des tracas et du bruit, ils ont su faire s'élever des montagnes, couler des rivières, pousser des forêts et ainsi se créer des jardins subtils.. Ces univers recomposés, on peut aujourd'hui en goûter l'harmonie préservée en faisant une escapade au jardin du Lettré, l'exposition proposée jusqu'au 17 octobre par le Musée départemental Albert-Kahn, à Boulogne (Hauts-de-Seine), dans le cadre de l'Année de la Chine en France.. Si on trouve de premières traces de jardins en Chine il y a trois mille ans, le style si parfait et si maîtrisé du jardin du Lettré s'élabore sous la dynastie des Tang (VIIe-Xe siècles).. «L'exposition traite de ce type en particulier, et surtout dans la province du Jiangsu qui fut le berceau du jardin en Chine», explique en préambule Sophie Couëtoux, l'un des commissaires de l'exposition, avant de brosser le portrait de ces érudits chinois qui savaient si bien mettre les éléments au service de leur élévation d'esprit : «Le lettré, c'est le mandarin, le fonctionnaire.. Il est peintre et calligraphe.. Il a le plus haut rang dans la hiérarchie sociale car il est dépositaire de la culture.. ».. Le Musée Albert-Kahn ne pouvait planter dans ses salles un jardin (il en possède, de toute façon, déjà un magnifique), «mais nous avons essayé de donner un esprit d'évasion», précise Sophie Couëtoux.. Dans le décor dressé par le commissaire scénographe Che Bing Chiu, on découvre des oeuvres d'art venues de sept musées du Jiangsu et beaucoup de tentantes images.. Et l'on fait ainsi par petites touches connaissance avec ce lettré, cet homme qui trace patiemment les caractères de ses poèmes alors que les fenêtres ouvragées de son cabinet ouvrent sur une minutieuse reconstitution de la nature à grands renforts de rochers torturés, de paisibles pièces d'eau et de bosquets de bambous.. On l'imagine méditant sur le monde en déambulant sous des galeries ou en traversant de ravissants petits ponts.. On le trouve quêtant la sérénité en faisant des pèlerinages miniatures dans des espaces parfois tout petits mais parsemés de tours et de détours, de portes de lune, de murs paravents et de chemins escarpés.. On le voit installé sous les toits retroussées de jolis pavillons en compagnie de gens de sa condition et s'adonnant à des joutes verbales de préférence arrosées.. Ces endroits merveilleux plantés de pivoines charnues et de petits érables rouges peuvent aussi alors apparaître comme un résumé de la Chine ancestrale.. Le visiteur étranger, nourri d'images de l'empire du Milieu des mandarins et des joueuses de luth, retrouve tous ses fantasmes, par exemple entre les murs du très raffiné jardin du Maître des filets, à Suzhou.. Pas très loin de Shanghaï, la frénétiquement moderne.. «Le Jardin du Lettré, synthèse des arts en Chine», au Musée Albert-Kahn, 14, rue du Port à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) jusqu'au 17 octobre.. 2:22 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_07_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: domingo, agosto 29, 2004 :::.. Fecha: 26-8-04.. Autora: Fabienne Reybaud.. À VISITER.. Brodeurs de vert.. Dans le Périgord noir, une folie de parterres à la française autour d'un manoir du XVIIe siècle.. Lorsqu'un paysagiste vient visiter les jardins du manoir d'Eyrignac, il en ressort bien souvent agacé.. D'abord parce que ce jardin est l'oeuvre d'un autodidacte, ensuite parce qu'il attire les foules (92 000 visiteurs par an), enfin parce qu'il ne ressemble à aucun autre.. Et le propriétaire des lieux, Patrick Sermadiras de Pouzols de Lile, s'en délecte.. Il faut dire que l'histoire de ce jardin tiré à quatre épingles au beau milieu de champs de maïs et de tabac tient de la seule volonté de son père, Gilles Sermadiras, qui se toqua, dans les années 60, de le modeler à son goût.. «Il a été fait pour le seul plaisir de mon père, affirme le fils.. Quand il était jeune, il s'y sentait malheureux.. Eyrignac appartient à notre famille depuis cinq cents ans.. Au XVIIIe siècle, l'un de nos ancêtres, Gabriel de La Calprenède s'y installe et crée un premier jardin à la française.. Au XIXe, il est, comme le voulait la mode, transformé en parc romantique à l'anglaise.. Au début du XXe siècle, il est laissé à l'abandon, et mon père s'était promis de le remettre en état après la guerre.. Pour mener à bien son entreprise, Gilles Sermadiras fait appel à deux paysagistes de renom, le Britannique Russel Page et le Français Loup de Vianne.. Jugés trop prétentieux, les projets sont écartés.. En outre, Sermadiras est convaincu qu'un jardin ne se fait pas «en y venant trois fois l'an».. L'homme habite Eyrignac.. Ce jardin qu'il construit en pensée, pièce par pièce, depuis qu'il est enfant, sera donc le sien.. A l'aube des années 60, l'ancien notaire loue un bulldozer et rase 80% des 6 hectares du parc à l'anglaise.. Le propriétaire veut retrouver le faste des ordonnancements du jardin à la française de son ancêtre La Calprenède, dont pourtant aucune trace, aucun plan ne subsiste.. Il échafaude des maquettes de bois qui en brossent la structure : elle sera classique dans ses parterres de buis et dans les perspectives de ses allées d'ifs taillés en topiaires, mais libre dans ses échappées sur la campagne environnante, dans la forme insolite des motifs tracés.. «Il a choisi de faire un jardin du XVIIIe car le style à la française correspond à son caractère.. Il est très ordonné dans sa vie, dans ses idées.. C'est un jardin masculin, très architecturé.. Un jardin de verdure, sans fleurs.. Mon père a eu l'intelligence d'imaginer ce qu'il donnerait vingt ans après.. En 1974, Patrick Sermadiras décide de prolonger l'oeuvre paternelle.. Il double la surface du jardin, crée une roseraie, sème du gazon dans toutes les allées, et l'ouvre au public, en 1987, après qu'Eyrignac a été inscrit à l'Inventaire supplémentaire des monuments historiques.. «J'ai voulu que cela soit le jardin le mieux entretenu de France, que le public soit époustouflé.. » Et il l'est.. D'abord par le tableau de chasse d'Eyrignac : grand prix des Jardins de France décerné par la Demeure historique, trois étoiles au Guide vert Michelin, label de «Jardin remarquable» octroyé par le ministère de la Culture.. Ensuite parce que, sous les ors des médailles, pousse une impression de puissance et de retenue qui s'exprime tant dans la violence des verts conjugués à l'infini que dans la construction linéaire des volumes, dont la symétrie parfaite confine à l'obsession.. Après avoir traversé un paddock moutonné de millepertuis, le visiteur sait qu'il pénètre dans ce que l'on appelait au XVIIIe siècle un «jardin de l'intelligence».. A gauche, un «verger» composé exclusivement de pommiers taillés en boules et posés sur des coussins de santoline grise s'ouvre sur la spectaculaire «allée des charmes», le grand oeuvre de Gilles Sermadiras.. En tenue d'apparat, une double enfilade de colonnes d'ifs enlacés dans des contreforts de charmes en spirales.. L'effet de perspective est saisissant, renforcé par une inversion du sens des motifs, à mi-parcours.. Peu après, l'«allée des vases» offre une construction savante sur trois niveaux : en rangs, des Chamaecyparis pyramidaux soulèvent leur jupon vert anisé sur des dessous d'ifs brodés et de buis taillés en plateaux.. Ce tracé presque féminin se termine sur une rotonde de verdure capitonnée de charmes dans lesquels ont été percées des fenêtres, clin d'oeil italianisant à la campagne environnante.. Il y a aussi à Eyrignac, face au manoir en pierre blonde, des parterres d'arabesques de buis nains, somptueux de monochromie, encadrés de part et d'autre d'une rangée de cyprès toscans et d'une allée d'ifs dont le vert sombre est éclairé par une taille ciselée en pointe de diamant.. Seul le bruit des cisailles, cigales de l'endroit, vient troubler l'harmonie d'un lieu où les visiteurs parlent à voix basse.. Armés de fils à plomb, de cordeaux et de ciseaux, six jardiniers s'appliquent à contenir les débordements naturels des essences.. «On taille les ifs et les buis deux fois par an, les charmes quatre fois par an.. Il faut aussi tondre tous les cinq jours des kilomètres de bordures de gazon.. Ce jardin est une folie, il coûte 2 300 euros d'entretien par jour.. Mon père l'a créé, mais je l'ai mieux entretenu que lui ! J'espère que mon fils, qui a six ans, prendra la relève.. Il a l'oeil, et il repère déjà quand une branche dépasse.. » Logique.. Les jardins du manoir d'Eyrignac, 24590 Salignac.. Tél : 05.. 53.. 28.. 99.. 71.. eyrignac.. com.. 9:44 PM.. lunes, agosto 23, 2004 :::.. Fecha: 19-8-04.. Essences de Méditerranée.. Sur la corniche des Maures, au domaine du Rayol, Gilles Clément a recréé différents jardins du monde.. L'histoire du domaine du Rayol aurait pu mal finir.. Face aux îles du Levant, de Port-Cros et de Porquerolles, vingt hectares de garrigue quasiment vierges, perdus entre Hyères et Saint-Tropez, accessibles après des heures de route sur un littoral perclus de campings et de résidences vacancières.. Pendant quinze ans, le domaine du Rayol, propriété d'une société d'assurances qui voulait le transformer en complexe immobilier, a été laissé à l'abandon.. Malgré la mobilisation des associations locales, peu enclines à troquer la flore méditerranéenne contre des fleurs de bitume,  ...   Dans le Finistère et le Morbihan, des demeures palladiennes et leurs parcs de rêve.. Terre d'embruns et de rivières, peuplée de lande et d'histoires au long cours, la Bretagne est truffée de beaux jardins.. Vieux manoirs où déferlent azalées et bruyères, malouinières élégantes aux parterres bien ordonnancés, châteaux romantiques sertis dans leurs parcs à l'anglaise.. La région compte aussi des compositions plus inattendues, en harmonie avec des demeures fastueuses et des sites splendides, à découvrir au fil de l'eau.. Lové entre l'océan et Quimper, l'Odet décrit ses larges boucles dans les forêts.. Mouillages tranquilles où dorment les voiliers, criques habitées par les aigrettes, belles maisons de charme enchantent ses rives.. Il faut s'aventurer assez loin au coeur du Finistère pour découvrir le château de Lanniron, un trésor d'harmonie et de munificence.. L'ancienne résidence des évêques de Quimper doit son allure actuelle de villa palladienne à lord Emmanuel Harrington, un gentilhomme anglais qui la dota au XVIIIe siècle d'un fronton triangulaire supporté de colonnes ioniques et d'un escalier à double révolution.. Mais les superbes jardins en terrasse, soulignés de plates-bandes fleuries, de balustres, de topiaires, sont l'oeuvre de Mgr de Coëtlogon, évêque de Quimper au XVIIe siècle.. Le puissant ecclésiastique, qui fréquentait la cour de Versailles, s'en était inspiré pour aménager ces terrasses échelonnées jusqu'au fleuve et joignant l'utile à l'agréable.. Sur les deux premières s'y pressaient les fleurs les plus raffinées, entre myrtes et buis, tandis que les fruitiers choisis palissaient murs et tonnelles.. La troisième était consacrée aux légumes agencés de telle manière que leur spectacle régale également les yeux.. Sept bassins animés de jets d'eau étaient répartis symétriquement sur ces terrasses.. L'un d'eux, dédié à Neptune, se remplissait à marée haute et servait de vivier aux évêques gourmets et à leurs hôtes.. L'orangerie accueillait l'hiver orangers, citronniers, bergamotiers et autres plantes exotiques que les vaisseaux de l'époque rapportaient d'outre-mer parmi bien d'autres curiosités.. Le parc de Lanniron réserve d'autres surprises dépaysantes : palmiers de Chine et de l'Himalaya, arbres de Judée rapportés de Constantinople, hêtres de l'Antarctique.. Autant d'arbres aujourd'hui vénérables plantés au XIXe siècle par les propriétaires du château, voyageurs passionnés de botanique.. L'ensemble forme un tableau d'une harmonie parfaite qui se reflète dans l'Odet.. A quelques encablures, en faisant cap sur l'Océan, il est possible de rejoindre un autre palais de Bretagne : Kerlevenan.. Propriété d'une longue lignée d'illustres marins et explorateurs, la somptueuse demeure est amarrée au sud de Vannes, au creux du golfe du Morbihan.. Le doux tuffeau a supplanté ici le granit rugueux de la vieille Armor pour dessiner une maison altière de style palladien elle aussi.. Mais alors que Lanniron avait, par un des hasards de l'histoire, conservé ses jardins formels à la française, Kerlevenan, dessiné juste avant la Révolution française, témoigne d'une nouvelle esthétique.. En accord avec le site naturel grandiose, son parc romantique déroule jusqu'aux flots un camaïeu de bois et de pelouses.. Il abrite encore des fabriques : temple d'amour transformé en chapelle et pavillon de musique chinois, rares et précieux témoignages du style de jardin anglo-chinois, dont il subsiste en France très peu d'exemples.. de Lanniron, 29336 Quimper Cedex.. : 02.. 90.. 62.. 02 et.. lanniron.. Château de Kerlevenan à Sarzeau.. Visite sur rendez-vous seulement.. 97.. 26.. 46.. 79.. 8:07 PM.. viernes, agosto 20, 2004 :::.. DNA.. Fecha:14-8.. Aux Archives de la Ville.. Les jardins du Moyen-Age à nos jours.. L'exposition « Parchemins et jardins, les jardins strasbourgeois du Moyen-Age à nos jours » se tient jusqu'au 17 septembre dans les nouveaux locaux des Archives de la ville.. Les Archives possèdent plus de dix kilomètres linéaires de documents et plans sur divers supports : parchemin, calque, papier, plaque de verre, toile, photographie, CD-Rom, cassette audio et vidéo, etc.. Parmi eux figurent de nombreux témoignages retraçant l'évolution des jardins de Strasbourg et de ses faubourgs au cours des siècles passés, qui sont présentés au fil de l'exposition.. Celle-ci prend la forme d'un parcours thématique et diachronique présentant divers aspects du jardin du Moyen-Age à nos jours.. Chaque thème est illustré par une série de documents d'archives.. Le premier thème est celui du jardin idéal : il retrace l'évolution de l'idée de jardin depuis le Moyen-Age (jardin biblique, jardin mythique, jardin classique, etc.. ) Renouant avec la fonction nourricière du jardin, la thématique centrée sur le jardin de nécessité aborde, sous un angle historique, les cultures médicinales (simples, plantes) et de subsistance (cultures maraîchères et fruitières).. L'occasion de présenter les jardins monastiques du Moyen-Age, les jardins-maraîchers de Strasbourg et de ses environs (Robertsau, Montagne-Verte, etc.. ) du XIVe au XXe siècle, ainsi que les jardins de guerre.. La naissance et le développement, au XVIe siècle, de lieux de promenade pour la population bourgeoise de Strasbourg sont représentés par diverses variétés de jardins et parcs d'agrément : jardins de châteaux, jardins d'hôtels particuliers au XVIIIe siècle, jardins de campagne (Pourtalès, Jésuites de la Robertsau, etc.. ), parcs de promenade (Orangerie, Contades, Jardin des deux rives, etc.. ) ainsi que places-jardins (conception de la ville nouvelle par Conrath).. L'historique des jardins incorpore aussi celui des rapports entre la nature domestiquée et le jardinier, soit dans un cadre de loisir (les « jardiniers du dimanche »), soit dans un cadre professionnel (corporation des jardiniers née au Moyen-Age, syndicats de jardiniers, sociétés horticoles, naissance et évolution du service des Espaces Verts de la Ville, etc.. Cet aspect permet d'introduire un dernier thème, celui des aspects sociaux du jardin : jardins-ouvriers, jardins de maisons (apparus à la fin du XIXe siècle dans certains quartiers de la ville), création des cités-jardins, etc.. Cette convivialité du jardin qui, alliée à la culture brassicole de Strasbourg, donna naissance aux Gartenwirtschaften et Biergärten.. L'exposition se tient aux Nouvelles Archives de la Ville et de la Communauté urbaine jusqu'au 17 septembre : du lundi au vendredi, de 9 h à 17 h (au 32 route du Rhin).. D'autre part, sur le thème « Promenades dans des jardins d'archives », une visite guidée de l'exposition « Parchemins et jardins » est ouverte à tout public le 24 août, de 14 h 30 à 15 h 30.. Nombre de places limité.. Réservation indispensable au 03 88 43 67 00.. -----------------------------------------------------------.. 7:28 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_08_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: sábado, septiembre 11, 2004 :::.. -.. Dernières Nouvelles d Alsacie.. Fecha: 8-9-04.. Les plaisirs sensuels du jardin.. La conférence sur l'« érotisme au jardin », lundi au Festival des deux rives, n'a pas trouvé son public malgré un thème original et un intervenant particulièrement intéressant.. Le fondateur et directeur du conservatoire international des parcs et jardins et du paysage de Chaumont-sur-Loire, Jean-Paul Pigeat, a invité la vingtaine de personnes présentes à regarder d'un oeil particulier l'art des jardins.. A travers une présentation de diapositives représentant des sculptures, des tableaux, des bâtiments et des éléments de jardins, Jean-Paul Pigeat a prouvé que l'érotisme est très présent dans les jardins et cela à toutes les époques.. « On a simplement perdu l'habitude de le voir, explique-t-il.. L'art du jardin est porteur de culture,  ...   Sous le prétexte de vénération de Vénus, la Déesse de la fertilité, les artistes exprimaient la liberté sexuelle de l'époque.. On découvre ensuite qu'à toutes les époques, l'érotisme est très souvent peint dans des jardins.. Jean-Paul Pigeat montre par exemple des tableaux du jardin d'Éden, où les hommes et les femmes, nus jouent le jeu de la séduction.. « L'érotisme ne se limite pas au voyeurisme, il s'exprime aussi par l'éveil des autres sens, précise l'esthète.. La forme des certaines fleurs, la brume qui caresse la peau ou le bruit de l'eau ruisselant peuvent faire naître le désir et le plaisir.. En mêlant histoire, architecture, art, jardin et un sens de l'observation extraordinaire, Jean-Paul Pigeat a offert un immense bol de culture érotique au public restreint mais très attentif.. 4:04 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_09_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: miércoles, octubre 27, 2004 :::.. France 3.. Fecha: 22-10-04.. Le "chêne de Marie-Antoinette" bientôt remplacé dans le parc de Versailles.. Un nouvel arbre destiné à remplacer "le chêne de Marie-Antoinette" qui n'a pas résisté à la canicule de l'été 2003, sera replanté le 18 mars dans le parc du château de Versailles, a annoncé Alain Baraton, jardinier en chef du domaine national.. Le nouvel arbre, un Quercus Robur, espèce réputée pour sa résistance et sa vigueur, occupera l'emplacement exact qu'occupait l'ancien chêne.. Planté en 1680 ou 1681, il avait connu Louis XIV et André Le Nôtre, concepteur des jardins de Versailles.. Il a hérité son nom de la reine Marie-Antoinette qui, dit la légende, aimait particulièrement s'abriter sous son ombre.. L'annonce de la nouvelle plantation a été faite jeudi soir au cours d'un dîner organisé chez Ledoyen, à Paris, par l'un des célèbres châteaux du Médoc, "Les Grands Chênes", dont le propriétaire, Bernard Magrez, est l'un des contributeurs de la souscription lancée par le domaine de Versailles.. De nombreuses personnalités du gotha et du spectacle ont assisté à cette soirée.. 7:39 PM.. domingo, octubre 10, 2004 :::.. Fecha: 8-10-04.. Chef-d'oeuvre de verdure à Versailles.. PATRIMOINE Inauguration de la Salle triangulaire, première étape de la revalorisation du parc de Trianon.. Chaque étape de la restauration du jardin le plus célèbre de France révèle de nouveaux prodiges.. En mai dernier, l'inauguration du bosquet des Trois Fontaines avait mis en lumière l'une des facettes du génie de Le Nôtre à Versailles et la science des fontainiers de son temps.. Mais si la magnificence des eaux est l'expression la plus spectaculaire de l'art du jardin baroque,  ...   dessin de ces salles vertes, complétées de leurs «anti-salles» (par analogie aux chambres et antichambres), montre une série de formes géométriques : ovales, ronds, triangles, sertis comme autant de cabochons précieux, dans les bois.. Bien que le parc de Versailles contienne, par ailleurs, de nombreux bosquets, le style en est ici radicalement différent, comme en témoignent les décors strictement végétaux sans architecture bâtie et sans effets hydrauliques.. A cette époque, certes, l'eau et l'argent commençaient à manquer.. Faute des deniers consacrés aux guerres de la ligue d'Augsbourg, il avait fallu abandonner le projet fou de détournement de l'Eure proposé par Louvois.. Mais ceci n'explique pas tout et l'on peut penser.. que Mansart, en réalisant le parc de Trianon, a pu enfin laisser libre cours à ce talent d'architecte du paysage que la présence de Le Nôtre et la contrainte de jardins d'eau à grand spectacle avaient longtemps entravé.. La Salle triangulaire que l'on peut voir aujourd'hui était la plus importante du parc.. Une étude d'archives, menée par Pierre-André Lablaude, architecte en chef à Versailles, a permis de procéder à une restitution fidèle de l'état des années 1700.. Ainsi, l'architecture végétale tout à fait particulière, qui cernait les contours de la salle, a-t-elle pu être recomposée.. Menée grâce au mécénat de la Fondation Audemars-Piguet, cette résurrection est une étape importante dans la revalorisation d'un patrimoine méconnu.. Elle ouvre également de nouvelles perspectives sur l'histoire de l'art du jardin.. En effet, en s'éloignant de l'os tentation baroque, cette oeuvre élégante et pure esquisse une esthétique plus dépouillée et moderne et ouvre une voie décorative originale donnant la part belle à l'élément végétal.. 3:14 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_10_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: jueves, diciembre 30, 2004 :::.. Wanadoo (Francia).. Fecha: 27-12-04.. La tempête de 1999 bénéfique au parc du Château de Versailles.. Versailles.. Vécue par les amoureux du parc du Château de Versailles comme une catastrophe parce qu'elle avait abattu plus de 10.. 000 arbres, la tempête de décembre 1999 semble avoir eu finalement une incidence positive.. Selon Pierre-André Lablaude, l'architecte en chef des monuments historiques chargé de la gestion du jardin du château, la tempête a causé des dégâts dans les zones du parc qui étaient en attente de replantation, mais a épargné les arbres plantés récemment.. "Les arbres qui ont succombé avaient été plantés dans les années 1860, 1880.. Arrivés en fin de vie, ils étaient fragiles", précise M.. Lablaude.. La tempête a permis d'accélérer un programme de restauration du jardin lancé en 1990 après un premier cataclysme.. Au total, ce sont 50.. 000 nouveaux arbres qui ont été plantés depuis 1999.. "Ce nombre paraît important mais il faut savoir que pour un arbre abattu, cinq jeunes sont plantés et un seul est sélectionné pour arriver à maturité", explique l'historien des jardins.. Ce programme de replantation devrait se poursuivre jusqu'en 2010 avec l'abattage de 10.. 000 vieux arbres.. Il a bénéficié des 19 millions d'euros débloqués par l'Etat au printemps 2000, puis d'une souscription lancée auprès du public qui a rapporté près de 2 millions d'euros.. "Nous avons décidé d'organiser cette souscription en constatant un extraordinaire élan de solidarité après la tempête.. Chaque personne qui donnait de l'argent recevait en échange des renseignements sur l'essence de l'arbre planté et son emplacement", indique Pierre-André Lablaude.. A Versailles, la replantation du jardin du château est une tradition plusieurs fois séculaire.. La première a eu lieu sous Louis XIV, la deuxième pendant le règne de Louis XVI et la troisième a débuté sous Napoléon III avant de se terminer sous la IIIe République.. "Si nous avions voulu respecter ce rythme, il aurait fallu commencer à replanter en 1970.. Malheureusement, on ne l'a pas fait pour des raisons de budget et de sensibilité écologique", poursuit l'architecte.. Un autre aspect positif de cette tempête est la mise en oeuvre d'un projet de replantation qui renoue avec les origines du parc.. Une décision prise en 1990 à l'occasion de plusieurs études historiques et techniques.. "Nous nous sommes aperçus que la composition du jardin avait beaucoup évolué avec le temps.. Nous avons donc décidé de planter des espèces à moyen développement permettant un couvert végétal plus bas et des allées beaucoup plus ensoleillées correspondant à la configuration du Petit parc de Versailles tel que l'a connu Louis XIV", souligne Pierre-André Lablaude.. Nous voulions montrer au public que le jardin est un élément patrimonial aussi précieux que le château", ajoute-t-il.. En ce qui concerne le jardin à l'anglaise, s'étendant du Petit Trianon au Hameau de la Reine, les responsables du parc ont replanté des espèces conformes à celles inscrites dans des inventaires du XVIIIe siècle.. Certaines de ces variétés, exotiques, décuplent la beauté des lieux dédiés à la rêverie.. Mais selon le spécialiste des jardins, "il reste encore beaucoup de travail à faire", comme dans le Grand parc de Trianon où la replantation commence à peine.. "La tempête a été vécue au départ comme une véritable catastrophe.. Avec le recul, nous nous sommes rendu compte qu'elle a donné une image plus jeune, plus gaie, moins nostalgique du jardin et surtout plus conforme à ce qu'ont pu connaître les souverains de l'ancien régime ", conclut Pierre-André Lablaude.. 6:51 PM.. Place Publique.. Fecha:.. Autora: Amanda Petitgrand.. A Paris, une poussée de « jardins partagés ».. Depuis le changement de majorité municipale en 2001, les élus parisiens facilitent le maintien et le développement de jardins collectifs de quartier initiés par les habitants.. Ces lieux d échange et de convivialité apparaissent comme des îlots de mixité sociale, véritable bouffée d air pur pour les citadins.. Non loin de la Bastille et à deux pas du marché populaire d Aligre dans le XIe arrondissement, un jardin grillagé de 270 mètres carrés attire le regard du promeneur.. Une plaque à l entrée annonce les adresses des multiples « jardins partagés » de la ville de Paris.. Celui-ci, baptisé Jardin nomade, est géré par l Association du quartier Saint-Bernard (AQSB), qui, depuis une dizaine d années, tente d améliorer la vie quotidienne du quartier.. Aide aux devoirs, vide-grenier ou fête de quartier rythment l année de l AQSB qui regroupe près de 150 personnes.. Claudine, passionnée de jardinage, a eu l idée de créer un jardin de quartier pour accueillir les écoles et les habitants.. L association l a soutenue.. « Nous souhaitions que les gens du quartier jardinent ensemble, que les  ...   volonté des habitants, le jardin a été reconnu postérieurement par la municipalité.. On le découvre au bout de l impasse Satan qui croise la rue des Vignoles, dans le sud du XXe arrondissement, au milieu de bâtiments anciens non rénovés, parfois inoccupés, abandonnés aux squatters et aux familles démunies.. Il fait partie des innombrables friches du quartier, cachées derrière des palissades, où s amoncellent des ordures en tout genre et poussent des herbes sauvages.. Le Jardin solidaire s étend sur près de 2 500 mètres carrés.. Légèrement en pente et très ensoleillé, ce terrain abandonné était visité par les jeunes du quartier.. Les squatters venaient y boire ou y fumer un joint, les enfants se faufilaient derrière les palissades pour y jouer à cache-cache au milieu des buddléias, communéments appelés arbres à papillons.. Au printemps 2001, Olivier Pinalie, artiste plasticien et habitant du quartier depuis plus de quinze ans, a décidé d y créer un « jardin pour tous ».. Avec des amis, il a fondé l association le Jardin solidaire et commencé à débroussailler le haut du terrain.. Le « Petit Jardin » est né, agrémenté de plants de tabac, de rosiers, de tournesols et de maïs.. Il a accueilli les habitants du quartier une première fois lors de la fête de la musique du 21 juin 2001.. L espace aménagé s est progressivement agrandi à mesure que les habitants du quartier s y sont investis.. Les pierres de construction déterrées puis entassées ont servi de base pour installer une scène.. Des parcelles, délimitées par des pierres, ont été nettoyées et enrichies pour les plantations.. Les promeneurs découvrent aujourd hui une variété d îlots verts qui les éloignent de la ville et du béton.. Sina, 8 ans, et Mariam, 7 ans, viennent au jardin tous les jours pendant les vacances scolaires.. « On joue à chat, à l élastique.. On regroupe les cailloux, on fait des cabanes.. On fait pousser des fleurs.. On a planté des primevères, des tomates, des salades, des radis », énumèrent-elles, ravies.. D autres ont peint sur les murs.. Un habitant a planté un figuier.. Une quinzaine de personnes participent activement à l aménagement du jardin qui possède aujourd hui une vingtaine d arbres et de nombreuses espèces de plantes.. Chacun apporte son savoir et ses envies à la réalisation de ce lieu de sociabilité.. « C est un pied de nez à l individualisme, le contraire de la peur.. Ce lieu favorise la rencontre des différences.. Une mamie vient donner à manger aux chats du jardin avec les petites filles du quartier », explique Cédric, militant actif du Jardin solidaire.. C est aussi un lieu d entraide où les voisins n hésitent pas à demander conseil aux membres de l association pour leurs démarches administratives.. Depuis l été 2002, des films sont projetés en plein air le samedi soir pendant la période estivale.. Une centaine de personnes fréquentent régulièrement le Jardin solidaire en journée ou en soirée.. Elles peuvent même profiter de l espace musculation, qui, aux beaux jours, est installé à l abri sous les lierres.. Le refuge du quartier.. Les militants ont décidé de légaliser le jardin en rencontrant la municipalité, propriétaire du terrain.. Ils ont signé une convention avec la mairie d arrondissement et la mairie de Paris en décembre 2003 qui leur accorde gratuitement la jouissance de l espace jusqu en janvier 2005.. Les projets pour l année 2004 foisonnent : « La convention avec la municipalité nous donne droit à une assurance pour l organisation d activités regroupant 100 personnes.. Nous invitons les écoles et les associations du quartier à profiter de ce lieu et à laisser libre cours à leur imagination.. Gymnastique, spectacles, jardinage, bibliothèque itinérante, tout est envisageable », s exclame Cédric, qui rêve déjà au programme de l été prochain.. « Nous allons créer un journal vidéo de quartier qui sera projeté le samedi soir.. Nous filmerons les habitants sur le marché.. », poursuit-il.. Le jardin va s embellir de nouveaux espaces plantés.. Une serre est en construction dans le bas du terrain, du côté de la rue des Haies.. Les artistes-jardiniers établissent les plans d un monde végétal à la portée des enfants : des balançoires, une cabane au toit fleuri, et, pour combattre la prochaine canicule, un point d ombre, le kiosque , composé de bancs et protégé par une tonnelle de lierre en forme d étoile.. Cet espace sera situé près de la scène, lieu central du jardin en été, et pourra accueillir des conteurs.. Et Cédric, reprenant la devise du Jardin solidaire, d en conclure : « Ici, rien n est à perdre, tout est à partager ».. 6:48 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2004_12_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: sábado, enero 22, 2005 :::.. Fecha: 21-5-05.. L'Aga Khan crée une Fondation pour la sauvegarde de Chantilly.. L'Aga Khan vient de créer une Fondation pour la sauvegarde et le développement du domaine de Chantilly, joyau du patrimoine français et propriété de l'Institut de France, a annoncé vendredi M.. Pierre Messmer, Chancelier de l'Institut.. Une convention passée entre l'Institut et l'Aga Khan, il y a quelques semaines prévoit que "le montant global des crédits à la disposition de la Fondation sur les dix prochaines années devrait avoisiner les 70 millions d'Euros.. Selon le Chancelier de l'Institut, cette forme de mécénat privé a pour objectif "de redonner au domaine de Chantilly son lustre princier originel".. Ainsi, la Fondation se propose de restaurer le château, les grandes écuries et les différents bâtiments, le parc et ses jardins ainsi que le réseau hydrographique inclus dans son périmètre et réaliser les aménagements nécessaires pour améliorer l'accueil et l'information du public.. La Fondation doit également mettre en place une nouvelle administration et développer une politique d'animation et de promotion destinée à accroître la fréquentation publique, afin d'équilibrer la gestion du domaine.. Le domaine de Chantilly, d'une richesse considérable avec ses collections de grande peinture, de dessins, de meubles et ses trésors de bibliophilie, souffre d'un déficit de fréquentation, avec seulement 270/300.. 000 visiteurs par an.. Entre 100 et 120 agents contractuels de droit public -titulaires et vacataires- y travaillent.. Certains se sont inquiétés récemment de ce que le domaine, s'il reste administrativement dépendant de l'Institut de France, soit géré -notamment en ce qui concerne le personnel- par une fondation privée.. 1:31 PM.. miércoles, enero 19, 2005 :::.. Batiweb.. Fecha: 16-1-05.. Un jardin pour un 'p tit' coin de paradis.. Le premier jardin fut sans aucun doute les jardins de l Eden, et cela explique sûrement pourquoi nous rêvons tous de posséder un morceau de ce Paradis perdu.. Partout, nos jardins se déclinent donc, de la jardinière de nos balcons, à la solennité des espaces à la Française, en passant par des cours pavées et les jardins de curé.. Pas un endroit de nos banlieues ni de nos campagnes n y échappent.. Le jardin devient un élément indispensable dans nos lieux de vie, nos espaces publics ou privés et notre quotidien.. Les grands projets des dernières années le montrent bien: du mur végétal de Patrick Blanc du quai Branly aux projets des Halles, pas un architecte ne met de coté cette donnée incontournable.. Il nous faut tous un « p tit coin de paradis ».. Je jardine, tu jardines, nous jardinons donc avec plaisir, passion parfois et toujours un grain de folie.. C est le travail de la patience, de la persévérance et de la persuasion.. Le jardin donne donc le meilleur de lui-même, pour notre plus grande joie, ou le pire sans pour autant nous décourager.. Nous proposons et les fleurs disposent, décidant de se plaire et de s épanouir sans que nous ayons trop notre mot à dire.. Pour profiter de leur sommeil, et préparer nos promenades de printemps, la nouvelle édition.. Guide des Jardins en France de Michel Racine.. offre un panorama fourmillant d'environ 850 invitations à rêver un morceau de planète.. Avec 370 jardins rénovés, on y découvre la vitalité exceptionnelle des créateurs d'aujourd'hui dans ce pays dont la culture jardinière ne cesse de croître.. Les jardins sont classés en fonction de leur intérêt : botanique et horticole ; artistique et historique, suivant que le jardin mérite le voyage, la promenade, un petit détour ou une visite quand on est sur place.. Abondamment illustré de cartes, plans et photos, il est accompagné d'informations pratiques indispensables et d'un précieux index.. Michel Racine est architecte, paysagiste, urbaniste et professeur à l'ENSP de Versailles.. Il a réalisé le premier inventaire régional des jardins en France et initié la campagne ".. Visitez un jardin en France".. Il intervient comme conseil pour la création de jardins et de paysages.. Michel Racine a déjà publié chez Actes Sud.. Créateurs de jardins en France.. , et Jardins "au naturel".. 8:24 PM.. Fecha: 14-1-04.. Autor: Grégoire Allix.. Patrick Blanc, quand la nature fait le mur.. Le botaniste, spécialiste des plantes tropicales, sème du vert dans la ville en élevant partout dans le monde des murs végétaux de son invention.. Le plus grand pousse sur le Musée du quai Branly, à Paris.. Quai Branly, à deux pas de la tour Eiffel, pousse un jardin pas ordinaire : un jardin vertical.. Le bâtiment administratif du futur Musée des arts premiers, tout juste achevé, présente en guise de façade le plus grand mur végétal du monde.. L'auteur de cette prouesse et inventeur du  ...   et les poissons de son aquarium, Patrick Blanc a parcouru bien des sous-bois.. Il revient du Cambodge, se prépare à aller planter sa tente au Mali.. Il a mené cueillette dans toute l'Afrique centrale et à Madagascar, exploré l'Amérique du Sud du Venezuela à la Terre de Feu, accroché son hamac en Guyane, dormi dans d'improbables hôtels sylvestres de Malaisie, côtoyé les Dayaks de Bornéo, poussé jusqu'en Nouvelle-Guinée.. Son domaine d'étude, c'est la vie des plantes herbacées et arbustives dans les sous-bois tropicaux, dont la très faible ressource en lumière génère des stratégies adaptatives étonnantes, des inventions de formes et de comportements.. "Je m'intéresse au thème de la compétition dans la biodiversité.. Je m'oppose à l'idée darwiniste absurde selon laquelle, dans la nature, le plus fort a plus de chances de survie.. " Un de ses articles, titré "S'éviter, se réajuster, se mimer, se répéter ; de l'art de la cohabitation chez les plantes de sous-bois", donne le ton de ses travaux : dans leur lutte pour la lumière, les plantes apprennent constamment à vivre ensemble.. Une éthologie des plantes qui évoque de manière troublante les comportements humains.. Ennemi de "la vulgarisation simpliste, abêtissante", mais soucieux de transmettre son savoir au grand public, Patrick Blanc a rassemblé en 2002, dans un beau livre titré Etre plante à l'ombre des forêts tropicales, une partie du résultat de ses recherches.. Un travail récompensé par le prix Virgile en 2003.. Au risque de provoquer, le botaniste affirme ne pas aimer les jardins - ni tellement la campagne.. Il refuse la décoration et couvre ses murs de plus de feuilles que de pétales.. "Un jardin, dit-il, c'est un endroit qui n'est pas intégré à la ville, il faut faire l'effort d'y aller, comme si c'était une activité en soi.. Moi, j'ai toujours adoré la ville.. Je veux qu'on puisse trouver le monde végétal à la sortie du métro.. Avec les murs végétaux, j'intègre la nature à la ville sans empiéter sur l'espace humain.. Patrick Blanc est un des rares amis des plantes qui considère le béton comme un refuge possible de la biodiversité.. Une conviction à contre-courant, à l'image de son engagement écologique sans dogmatisme.. Membre du comité de veille écologique de Nicolas Hulot, il conteste pourtant l'idée, avancée par l'animateur, que les forêts tropicales sont condamnées (Le Monde du 11 novembre 2003).. "Il ne sert à rien d'être exagérément alarmiste, assure Patrick Blanc.. C'est vrai qu'il devient difficile de trouver des forêts en bon état, que l'exploitation du bois laisse des forêts morcelées.. Mais le patchwork d'espaces protégés qui subsiste peut suffire à assurer la biodiversité.. " Et dans le cas contraire, ce ne sont pas les murs qui manquent.. Etre plante à l'ombre des forêts tropicales, de Patrick Blanc, éd.. Nathan, 432 p.. , 45.. ___________________________________________.. Le jardin vertical, un écosystème sans terre.. Ce n'est pas la terre qui nourrit les plantes, mais l'eau et les sels minéraux.. Dans les montagnes des zones tempérées ou dans les zones tropicales, de nombreuses plantes prospèrent sur les rochers, les fortes pentes et les troncs d'arbre, alors qu'elles ne bénéficient que d'une mince pellicule d'humus.. C'est cette observation qui a conduit Patrick Blanc à créer son système de mur végétal.. Les cultures verticales existaient déjà, mais elles utilisaient des pots de fleur ou des bacs suspendus pour faire pousser les plantes dans de la terre.. D'où un poids considérable.. La technique de Patrick Blanc permet de se passer de terre, ouvrant la voie à des hauteurs inédites de murs végétaux.. Sur une ossature métallique qui assure l'étanchéité avec le mur porteur - tout en créant une isolation thermique -, on fixe une plaque de PVC expansé de 10 mm d'épaisseur, afin d'assurer la rigidité de la paroi.. Sur celle-ci est agrafé un feutre en polyamide de 3 mm d'épaisseur, à fort pouvoir de capillarité et de rétention d'eau, qui joue le rôle de l'humus sur le rocher.. Les racines des plantes se développent sur ce feutre, irrigué en solution nutritive par un réseau de tuyaux commandés par électrovalve.. Les végétaux sont installés sur le feutre sous forme de graines, de boutures ou de plantes adultes, au rythme d'une vingtaine de pieds au mètre carré.. Les espèces sont choisies pour leur capacité à cohabiter et réparties sur toute la hauteur du mur en fonction de la quantité de vent, de chaleur et de lumière aux différentes "altitudes".. Biographie.. 1953 Naissance à Paris.. 1972 Premier voyage d'étude en Malaisie et en Thaïlande.. 1989 Doctorat d'Etat ès sciences.. 2001 Mur de l'hôtel Pershing Hall, à Paris.. 2003 Mur de l'ambassade de France à New Dehli.. 8:12 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2005_01_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: viernes, febrero 25, 2005 :::.. Univision.. Fecha: 21-2-05.. Castillo de Versalles busca mecenas para restaurar esculturas del parque.. VERSALLES, Francia.. El castillo de Versalles (al sur de París) recurrió al mecenazgo empresarial para financiar una campaña de restauración de las estatuas del parque, un verdadero museo al aire libre amenazado por la erosión y el paso del tiempo.. Fisuras, golpes y desgaste alteran estas obras maestras de la escultura francesa del siglo XVII en unos jardines declarados Patrimonio Mundial de la Humanidad por la Organización de las Naciones Unidas para la Ciencia, la Cultura y la Educación (UNESCO).. Un total de 286 jarrones, piezas esculpidas y estatuas realizados por los grandes maestros de la época (Tuby, Girardon, Coysevox) acompañan al visitante en este jardín, en el que Dios y la mitología se codean con los estados anímicos del Hombre y la poesía.. Este decorado esculpido, que data de Luis XIV, no ha sido remodelado desde su concepción en 1674 y acoge anualmente a siete millones de visitantes.. 6:53 PM.. domingo, febrero 20, 2005 :::.. Metrofrance.. Fecha: 18-2-05.. Autor: Aurélie Sarrot.. 4,2 hectares de jardins sur les friches.. Terrains de sport, arbres, terrasse ou aire de jeux, la cour du Maroc passe du terrain vague aux jardins modernes.. Paris.. Très attendu des habitants du XVIIIe et du XIXe, le parc paysager de la cour du Maroc ouvrira fin 2006-début 2007.. Appartenant à la SNCF puis à RFF (Réseaux ferrés de France), ce terrain, qui servit jusqu en 1992 de gare de marchandises, a été racheté en mars 2004 par la Ville de Paris qui, depuis 2001, souhaitait y faire un jardin.. Les Parisiens jardinent.. Nous devions, avec les éclairagistes, architectes et les sociologues, trouver un aménagement novateur pour ce terrain tout en gardant l esprit friche , a commenté hier Michel Corajoud, architecte mandataire.. Pour végétaliser ce jardin, 243 arbres, 604 arbustes et 256 bambous seront plantés, il y aura aussi du gravier où pourront pousser des végétaux, une grande prairie fleurie et une pelouse.. Les habitants sont invités à planter des graines à certains endroits.. Par exemple, les asperges poussent très bien dans le gravier , s est réjoui l architecte.. Côté aménagement, le parc accueillera une terrasse sportive de 1 680 m2 ainsi qu une aire d entraînement, une aire de jeux mais aussi un canal avec des plantes aquatiques, un belvédère et des terrasses.. Ouverture nocturne.. Le projet prévoit que 3 400 m2 du site restent ouverts la nuit.. Les riverains avaient l habitude de venir pique-niquer sur le terrain.. Il ne faut pas que ça change , estime l architecte.. Quand les gens veulent entrer dans un jardin, ce ne sont pas les grilles qui les en empêchent.. Quand on voit le monde qu il y a la nuit aux Tuileries ! a ajouté Yves Contassot, adjoint au maire de Paris chargé des espaces verts, convaincu qu une ouverture de nuit apporterait de la convivialité au quartier.. Interrogé sur le problème des dealers, l adjoint a répondu que ceux-ci ne venaient pas où il y avait une vraie vie sociale.. Regardez les Halles, grâce aux associations, à la police et aux riverains, les problèmes ont été réglés , a-t-il ajouté.. La réalisation de ce parc coûtera 13 millions d euros dont 10 à la charge de la Ville de Paris et 3 financés par la Région Ile-de-France.. Le chantier, qui débutera en avril, devrait durer dix-huit mois.. Exposition Le projet sera présenté du 25 février au 16 mai au musée d Art moderne de New York, dans le cadre d une exposition sur la reconversion des friches urbaines.. info.. Fecha: 17-2-05.. Autora: Christine COURCOL.. Un parc paysager de plus de quatre hectares dans le nord de Paris.. Un parc paysager de plus de quatre hectares, aussi grand que les Halles, va voir le jour d'ici fin 2006 dans un quartier plutôt déshérité du nord de Paris, entre XVIIIe et XIXe arrondissements, sur  ...   c'est la grande prairie divisée par des bosquets, avec des bancs en bois.. Un mur en briques au travers duquel on pourra voir, comme un moucharabieh, séparera le jardin du réseau ferré mitoyen.. Des aires de jeux seront mises en place dans la partie nord.. Les associations auront l'usage d'un jardin partagé.. Sans compter les bois, Paris compte 300 hectares d'espaces verts.. La municipalité veut en créer 30 de plus au cours de la mandature, avec l'objectif d'un espace vert à moins de 500 m pour chaque parisien.. 5:48 PM.. Fecha: 4-2-05.. Autor: Annick CHAPOY.. Au Rayol, le jardin de toutes les méditerranées.. Si les Jardins du Rayol n'existaient pas, il n'y aurait plus aucune fenêtre naturelle où le massif des Maures plonge encore dans la Méditerranée.. D'où la valeur inestimable de ce massif littoral boisé, préservé sur 5 km de rivage entre le Rayol-Canadel et Cavalaire sur la corniche des Maures, dans le Var, qui avait échappé in extremis à des projets de spéculation immobilière avant que le Conservatoire du littoral ne s'en rende propriétaire en 1989.. "Contrairement au reste du pays, les plantes ici et les arbres poussent l'hiver et passent l'été en léthargie", explique Jean-Michel Battin, ancien menuisier dans le Jura devenu en 1993 jardinier au Domaine du Rayol, intarissable sur l'ethnobotanique.. "Ce jardin ne se voit de nulle part, il n'y a pas de fracture avec le paysage environnant, et c'était précisément le souci du Conservatoire", dit-il en commençant la visite de ce jardin unique au monde dans son concept.. "Ni jardin botanique, ni jardin d'agrément", l'endroit propose une "évocation paysagère", mise en scène par le paysagiste Gilles Clément, des lieux du monde où prévaut le climat méditerranéen, au 45ème parallèle de part et d'autre de l'équateur.. Pour point commun, ils ont une biodiversité particulièrement riche (en France, on y trouve les 3/5 de la flore), une biologie liée aux rythmes heurtés de la pluviométrie locale, au feu, au vent et à la mer.. Dans l'hémisphère sud, ils sont distribués en Australie du sud-ouest, Nouvelle-Zélande, Tasmanie, Cap de Bonne Espérance et Chili central.. Au Rayol, le thème austral s'est imposé d'emblée : à côté de mimosas éclatants, arrêt devant un grand eucalyptus, lui aussi originaire d'Australie, où l'on en compte quelque 600 espèces : c'est la plante qui pousse le plus vite au monde, 3 mètres par an, il peut atteindre jusqu'à 120 mètres.. A l'inverse, une autre espèce emblématique de l'Australie, le "black boy" (Xanthorrhoea preissii), doté d'un extraordinaire dispositif d'adaptation aux incendies, ne prend qu'1 mètre en un siècle.. Un peu plus loin, des géantes fougères arborescentes provenant de Nouvelle-Zélande.. Elles existent depuis 300 millions d'années.. Dans le jardin canarien, voici le dragonnier (Dracaean draco), une herbe qui peut faire 18 mètres, une plante qui "saigne", d'un sang dont on se teignait les cheveux à la cour d'Espagne, et dont les graines sont comestibles.. On a grâce au dragonnier la preuve que les Berbères sont allés jusqu'aux Canaries, puis jusqu'à l'Egypte.. Originaire de Mésopotamie, le caroubier, une plante légumineuse dont on tire de la farine et un gélifiant utilisé en pharmacie, se trouve avoir des graines de taille quasi-invariable, entre 189 et 205 milligrammes exactement.. Cette graine était utilisée comme étalon dans le commerce des pierres précieuses, sous le vocable irakien de "qirat", devenu "carat"milligrammes) en joaillerie.. "En termes pédagogiques, nous sommes les premiers", affirme Jean-Michel Battin, qui rappelle qu'à l'origine, au XIème siècle, le terme "jardin" symbolisait un endroit clos d'éducation (jardin d'enfant, jardin secret.. Grâce aux navigateurs, chercheurs ou sorciers, l'homme a voulu chercher à vivre avec les plantes.. "Un jardin est un milieu inépuisable.. Qui n'a pas sa place dans un jardin?", lance Jean-Michel Battin, qu'on soit médecin, photographe, botaniste ou climatologue.. Et de citer le paysagiste Gilles Clément, le créateur du Rayol, pour qui le jardin, loin d'être une fin en soi, serait plutôt "un livre ouvert sur l'évolution".. (Informations sur www.. org).. 4:31 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2005_02_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: jueves, junio 30, 2005 :::.. Fecha: 29-4-05.. Le jardin se fait oeuvre d'art.. Le 14e Festival international de Chaumont-sur-Loire est inauguré demain.. Plus que jamais d'actualité, le jardin se décline sur tous les tons et dans tous les styles.. L'ancien hobby tranquille devenu passe-temps favori de nombreux Français, n'est pas seulement le terrain d'une nouvelle forme d'expression personnelle et d'un retour réconfortant à la nature.. Il est aussi le creuset d'un art vivant auquel s'intéressent les plus grands créateurs et une intelligentsia jadis cantonnée entre les murs des bibliothèques et des musées.. Depuis quatorze ans, sous la houlette de son créateur Jean-Paul Pigeat, ancien commissaire d'exposition à Beaubourg, le Festival des jardins de Chaumont-sur-Loire a fait la preuve que les muses et les têtes pensantes avaient tout intérêt à établir leurs quartiers d'été en plein air, car dans le beau parc du château dominant la Loire, la créativité est toujours au rendez-vous.. La raison en est peut-être que le Festival ne sollicite pas uniquement les hommes de l'art.. Chaque année en effet, architectes, sculpteurs, scénaristes, designers, créateurs, étudiants de divers horizons et de toutes nationalités peuvent, au même titre que les paysagistes, participer au concours lancé sur appel, et plancher sur un thème différent d'une édition à l'autre.. Cette année, ils ont été invités à s'interroger sur «Les jardins ont-ils de la mémoire ?» Pour répondre, les candidats ont emprunté des chemins très variés.. Certains ont évoqué la mémoire de notre monde et de ses grands mythes.. Ainsi Babel, réalisation raffinée d'une équipe italienne, invite à descendre par un escalier hélicoïdal, au plus profond des souvenirs.. D'autres rendent hommage aux personnages, fictifs ou réels, du passé.. Parmi les grands maîtres du jardin, le paysagiste brésilien Roberto Burle-Marx a inspiré à Mathilde Langlet Burle-Marx est parmi nous, un jardin géométrique, luxuriant et coloré, représentatif du style moderne développé après-guerre par cet artiste à l'influence considérable.. L'Oeil de Claude Monet est celui avec lequel les jardiniers et stagiaires du conservatoire de Chaumont ont imaginé leur jardin impressionniste, composé de taches de couleurs et de plantes désuètes.. La mémoire de Tulse Luper, héros globe-trotter du réalisateur Peter Greenaway, est enfermée dans son cénotaphe, un jardin énigmatique à points de vue variés, composé d'un plateau portant une forêt.. Autre devoir de mémoire, le jardin de  ...   sa mémoire enfantine sa cocasse Armée des ombres, cannettes de bière, de coca ou de limonade aplaties, dodelinant au moindre souffle leurs têtes de Shadoks et Gibbies ? C'est probable, mais au-delà du clin d'oeil, son jardin bien composé met en valeur un très intéressant jeu de volumes et de matières.. De ce point de vue, l'édition 2005 du Festival, particulièrement inventive, permettra aux créateurs de jardins de revoir l'échantillonnage de leurs compositions en puisant leur inspiration dans les empilements minéraux du Jardin de cairns, les débris de cristal de L'Archéologie du cristal, l'énorme bloc de paraffine qui garde la mémoire des sons dans De bouche à oreille, les tissus horticoles effilochés de Mémoire brodée et les feuilles de métal et de papier pliées des Replis de la mémoire.. Et pour ceux qui cherchent à renouveler leurs compositions végétales, le jardin expérimental remodelé et les nouveaux massifs permanents qui font le lien entre les parcelles, d'une surprenante et convaincante modernité, seront une mine inépuisable d'idées.. Préparez votre visite.. Site.. Le parc du château de Chaumont-sur-Loire.. -.. Dates.. Du 30 avril au 16 octobre.. - Animations.. Le 28 mai, illuminations de tous les jardins, édifices et villages de la région.. Le 6 juin, remontée du sel sur la Loire.. Les bateaux traditionnels passent devant la terrasse du château.. Chaumont est la dernière étape du projet.. Du 11 au 26 juin, troisième édition de la Quinzaine du design de jardin.. Le 24 juin, baptême de la rose Jardins de Chaumont-sur-Loire.. Les 2 et 3 juillet, «L'école est finie», week-end dédié aux enfants.. Le 5 juillet, le Tour de France passe à Chaumont lors de la quatrième étape contre la montre par équipe.. Les 17 et 18 septembre, week-end experts (à la découverte des richesses botaniques et raretés végétales ainsi que des créations paysagères).. Toute la saison, ateliers d'origami avec Vincent Floderer, dans la cour de la Ferme du Château (tél.. 54.. 20.. 22).. - Se restaurer.. Sur place, le Jardin des Délices, une table gastronomique, sous la responsabilité du chef Gilles Choukroun.. Recettes mettant en valeur les herbes, les fleurs et les épices.. Les autres restaurants sur le site (le Comptoir méditerranéen, le Restaurant de la Ferme et l'Estaminet), sont sous la houlette du même chef.. - Se renseigner.. 22 et www.. chaumont-jardin..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2005_06_01_arfrancia
    Open archive

  • Title: Jardines de Francia
    Descriptive info: domingo, julio 24, 2005 :::.. Le Figaro/Madame.. Fecha: 29-6-05.. Parcs à frissons et lieux de perdition.. Le mythe du labyrinthe, leitmotiv de la mythologie antique, a trouvé son expression dans les parcs et jardins.. La légende du Minotaure, allégorie du sinueux palais crétois de Cnossos, est illustrée sous forme de mosaïque dans de nombreuses villas romaines.. Au Moyen Age, le pavement des cathédrales s'orne de dédales à symbolique mystique les lieues de Jérusalem que les chrétiens ne pouvant se rendre dans la ville sainte, parcourent à genoux.. Parallèlement, les jardins clos des châteaux empruntent souvent un tracé labyrinthique.. La Renaissance puis l'âge baroque, très influencés par la mythologie, accueillent des labyrinthes profanes, de charme, buis ou if, dans lesquels sont ménagés des salons de verdure.. Il n'est guère de parc qui n'en soit pourvu.. A Versailles, un grand labyrinthe prend pour thème les fables d'Esope.. A la fin du XVIIIe siècle, les sensibilités changent.. Se profile un art du jardin orienté vers la réinterprétation des tableaux de la nature.. Les labyrinthes, par définition géométriques, artificiels, de surcroît onéreux et difficiles à entretenir, sont pour la plupart arrachés en France.. A la fin du XXe siècle, le mythe revient.. En Angleterre, le paysagiste Russel Page, dont le style s'appuie sur des structures fortes, plante un labyrinthe de 7 000 buis dans le domaine de Longleat House (Wiltshire).. Puis le land art américain se développe.. Ses dessins spectaculaires, à contempler du ciel, marquent de leur empreinte éphémère les grands espaces agricoles.. C'est alors qu'Isabelle de Beaufort et Bernard Ramus, s'inspirant à la fois de l'art ancien des jardins et de cet art éphémère, mettent au point le concept de Labyrinthus.. Vite suivis par des propriétaires qui restaurent ou créent de nouveaux labyrinthes.. Quelques sites non éphémères à visiter cet été, en France.. Château de la Ballue 35560 Bazouges-La-Pérouse.. Restaurant les mystérieux jardins d'esprit maniériste créés dans les années 60, les propriétaires actuels en font valoir le tracé labyrinthique, les jeux d'ombre et de lumière et ponctuent le parcours d'oeuvres d'art contemporain.. : 02.. 47.. 86.. et.. château@la-ballue.. Jardin des Cinq Sens, au château d'Yvoire, 74140 Yvoire.. Le ravissant petit jardin clos est divisé en carrés entourés de haies de charmilles et d'arbres fruitiers en palmettes.. Le parcours est conçu selon la symbolique des jardins du Moyen Age.. : 04.. 50.. 72.. 88.. Château de Cormatin, 71460 Cormatin.. Un très beau parc de 12 ha orné de parterres fleuris et d'un grand labyrinthe de buis entouré d'eau.. : 03.. 85.. 16.. 55.. Château de Merville, 31330 Merville près de Toulouse.. Le plus grand labyrinthe de buis d'Europe, planté au XVIIIe siècle, se déroule aux abords d'un beau château de brique rose.. 4 ha de buis hauts de plus de 2 m et 6 km d'allées le composent.. Cette année, le labyrinthe au buis dormant est animé par Labyrinthus.. : 05.. 61.. 32.. 34.. Touraine.. Château de Villandry, 37510 Villandry.. Magnifiques jardins d'esprit Renaissance et potager ornemental.. Un labyrinthe de charmille y a été replanté d'après des dessins du grand paysagiste de l'époque, Androuet du Cerceau.. 02.. 09.. Charente.. A Rochefort, un petit labyrinthe original, celui des batailles navales, dans le parc de la Corderie royale.. 08.. 60.. tourisme.. fr/rochefort.. Angleterre.. Le labyrinthe du palais de Hampton Court (XVIIe siècle) et celui, récent, du domaine de Longleat House.. Autriche.. Dans le palais de Schönbrunn, à Vienne.. Danemark.. Le labyrinthe de charmilles du château d'Egeskov.. Espagne.. Les restes du labyrinthe de Charles Quint (XVe siècle) dans les jardins de l'Alcazar de Séville.. Italie.. Le magnifique labyrinthe Renaissance de la Villa Pisani à Strà, près de Venise.. 3:01 PM.. Magnifiques dédales.. Quand en 1995, Isabelle de Beaufort et Bernard Ramus décident de créer leur premier labyrinthe géant, imaginaient-ils que l'aventure les entraînerait aussi loin ?.. «.. A l'origine, nous voulions simplement reconstituer le motif du labyrinthe qui depuis l'Antiquité était  ...   et mènent les labyrinthophiles par le bout du nez.. Les idées germent aussi à foison : jeux interactifs, énigmes, projections de films et animations sonores enrichissent peu à peu un parcours semé d'obstacles et d'impasses et en facilitent l'heureux dénouement.. Le vieux mythe, loin d'être mort, renaît de ses cendres.. Sous l'influence et le succès populaire de Labyrinthus, il est réinventé et réinterprété aux quatre coins du monde.. Parcs et jardins en retrouvent aujourd'hui le tracé.. Pour sa dixième édition, Labyrinthus poursuit sa course folle et toujours renouvelée.. Trois dédales à ciel ouvert ouvrent leurs portes.. Près de Toulouse, dans le parc du château de Merville, un labyrinthe de 4 ha de buis, planté au XVIIIe siècle, a fait une cure de jouvence.. Un nouveau parcours y serpente à l'intérieur des bosquets, sous la futaie de chênes.. Dans ce mystérieux univers, les magiciens en herbe, Livre des sorts en main, s'aventureront dans les mille et un détours des allées à la recherche de plantes ensorcelantes qui composent l'élixir secret du mage Amazarak.. Après avoir résolu bien des énigmes, franchi maints obstacles, écouté des histoires, et même un opéra (L'Enfant et les sortilèges de Ravel), ils feront connaissance avec les bienveillantes verdures du jardin des Philtres d'amour.. Qu'ils se rassurent ! La mandragore qui pousse un cri mortel quand on l'arrache, la belladone, la grande ciguë et les divers autres aimables assaisonnements des bouillons de 11 heures, réunis au jardin des Maléfices, feront aussi partie du voyage, de même que la chélidoine qui transforme le plomb en or et la verveine qui prédit l'avenir au jardin de la Fortune et de la Divination !.. Charmes et enchantements prodigués par les plantes magiciennes seront également à l'ordre du jour, à partir du 13 juillet, dans le labyrinthe parfumé de Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes).. Mais au lieu du buis, ce sont les chèvrefeuilles, capucines, clématites, pois de senteurs et volubilis qui habilleront les volutes de métal qui forment son étonnante structure.. Enfin, à compter du 9 juillet, la magie Labyrinthus opérera à grande échelle à Ribeauvillé, en Alsace.. Les visiteurs y sont conviés à un fantastique voyage au coeur de l'oeuvre de Jules Verne, dans un décor droit germé d'une couverture de Hetzel, l'éditeur du romancier.. Sauront-ils, passeport-jeu en main, déjouer les méandres du labyrinthe en moins de 80 minutes ? Ce périple ludique et pédagogique, ponctué de spectacles et de découvertes, leur fera tourner bien des pages extraordinaires.. Dans le sillage du Nautilus, du ballon Victoria, ou dans le train de Phileas Fogg.. Vers des mondes inconnus, des contrées improbables, dans les méandres de l'esprit et de l'imaginaire, les labyrinthes de Labyrinthus, n'ont pas fini de fasciner.. ·.. Le labyrinthe des Merveilles.. Parc du château de Merville (Haute-Garonne), à 20 minutes de Toulouse et 10 minutes de Blagnac.. Ouvert jusqu'au 2 octobre, de 10 h 30 à 19 h 30, tous les jours en juillet et en août, les mercredis et les week-ends en juin et septembre.. Adultes : 7,50 ; moins de 11 ans : 5,50 ; gratuit pour les moins de 4 ans.. 05.. 34 et.. labyrinthus.. · Le labyrinthe des Sortilèges.. A Villeneuve-Loubet (Alpes-Maritimes), à 10 minutes de Nice sur la route de Grasse.. Ouvert du 13 juillet jusqu'au 13 novembre, de 10 h 30 à 19 h 30.. Tous le jours jusqu'au 4 septembre et pendant les vacances de la Toussaint (22 octobre au 13 novembre), les samedis et dimanches du 10 septembre au 16 octobre.. Adultes : 8,50 ; 6,50 pour les 4-11 ans, gratuit pour les moins de 4 ans.. 04.. 92.. 06.. 06 et.. · Voyage au centre du Labyrinthe.. A Ribeauvillé (Haut-Rhin).. Ouvert du 9 juillet au 28 août, de 10 h 30 à 19 h 30.. Adultes : 7,50 ; 5,50 les 4-11 ans ; gratuit pour les moins de 4 ans.. 03.. 89.. 41.. 81 et.. 2:40 PM..

    Original link path: /jardines/dossier/francia/2005_07_01_arfrancia
    Open archive





  • Archived pages: 695